« C'est nous le Grand Paris » : quand les imaginaires du rap retravaillent les dynamiques métropolitaines de la région parisienne - Représenter les territoires - Representing territories Access content directly
Conference Papers Year : 2018

« C'est nous le Grand Paris » : quand les imaginaires du rap retravaillent les dynamiques métropolitaines de la région parisienne

Abstract

French rap songs and music videos often convey strong geographical imaginaries: many are dedicated to specific neighbourhoods, cities and urban regions, and some artists even assert to "represent" them. These performances have had an impact on the places portrayed by rappers. Using investigations carried out in the Parisian region in the 2010s, this presentation will show how rap music influences a specific movement going on in this urban area: namely "Greater Paris". Thanks to an analysis of a specific work, the "Grand Paris" music video by rapper Médine, I will show how rappers do challenge the urban dynamics of the Parisian region, reversing the dominant hierarchy between the different areas of the metropolis. Then, I will observe how these imaginaries are reused in urban and cultural projects, showing how rap music has been used as a tool to contribute to debates linked to the Greater Paris movement. Therefore, through the example of music, this paper will highlight the role fictional works can play in the construction of urban territories.
Au travers de leurs morceaux et de leurs clips, les rappeurs français véhiculent souvent un imaginaire géographique fort : de nombreux morceaux sont ainsi dédiés à des quartiers, villes ou départements, que certains artistes affirment même « représenter ». Or, ces discours ne sont pas sans impact sur les territoires concernés. À partir d'enquêtes menées dans la région parisienne dans les années 2010, je montrerai comment le rap influence une des dynamiques propres à cette agglomération : celle du Grand Paris. À travers l'analyse d'une oeuvre, le clip « Grand Paris » du rappeur Médine, je montrerai d'abord comment les rappeurs retravaillent les dynamiques de la région parisienne, proposant un retournement de la hiérarchie entre les espaces de la métropole. Par la suite, je verrai comment ces imaginaires sont réemployés dans des projets culturels et urbains, le rap étant alors utilisé comme un moyen de se placer dans les débats politiques liés au Grand Paris. L'exemple de la musique permettra à cette contribution de mettre en évidence le rôle que les productions fictionnelles peuvent jouer dans la fabrique des territoires urbains.
Fichier principal
Vignette du fichier
cist2018_c_est_nous_le_grand_paris_quand_les_imaginaires_du_rap_retravaillent_les_dynamiques_metropolitaines_de_la_region_parisienne.pdf (1.71 Mo) Télécharger le fichier
Format typeAnnex_abstract
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01854370 , version 1 (06-08-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01854370 , version 1

Cite

Séverin Guillard. « C'est nous le Grand Paris » : quand les imaginaires du rap retravaillent les dynamiques métropolitaines de la région parisienne. CIST2018 - Représenter les territoires / Representing territories, Collège international des sciences territoriales (CIST), Mar 2018, Rouen, France. pp.446-453. ⟨hal-01854370⟩
1099 View
697 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More