Éducation inclusive en France et au Brésil : formes, pratiques et obstacles - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2021

Inclusive education in France and Brazil : forms, practices and obstacles

Éducation inclusive en France et au Brésil : formes, pratiques et obstacles

Abstract

The concept of inclusive education adopted in recent years by several countries, including Brazil and France, shows a transnational desire and investment in favor of educational systems capable of enabling each student to recognized and respected their uniqueness in the school environment. In Brazil and France, the inclusion of inclusive education in educational policies represents a turning point in school culture, which, consequently, has significant effects on customs, en educational practices and on actors in the school world. In this context of transformations on a varied scale, teachers in ordinary classes are particularly affected by the changes brought the inclusive aim of education, particularly by the export of schooling to ordinary classrooms which characterizes one of the objectives of the project. Indeed in France as in Brazil, the national directives in terms of inclusive education commit these teachers to welcoming a progressively more diverse student population wich must be seen as an asset for the school. However, it is clear that, between the ethical ideal of the project and its inclusion in ordinary school practices, a wide spectrum of questions can be formulated to account for the complexity of the phenomenon in the two countries. How do French and Brazilian teachers perceive this new way of « doing school » ? What means are they deploying to bring the project to life ? What obstacles to they face to make their profession practices more inclusive ? All these questions and many others feed the material that gives existence to this research. To answer these questions, this thesis is part of a comparative approach of the analysis of the perceptions as well as the practices of teachers, highlighting local and even individual interpretations borrowed from the project. The results obtained show that, if the injunctions in matters of inclusive education conveyed by educational policies considerably influence the perceptions and professional practices of teachers, they don’t determine them, however. Indeed, between the injuctions from obove and the power to act of actors in the field, the field of influence of inclusive education highlight forms, practices and obstacles that are sometimes common, sommetimes unique which represent both diversity and richeness in order to bring this ambition.
La notion d’éducation inclusive adoptée depuis quelques années par plusieurs pays dont le Brésil et la France met en évidence une volonté transnationale en faveur de systèmes éducatifs capables de permettre à chaque élève la reconnaissance et le respect de sa singularité dans l’espace scolaire. Au Brésil et en France, l’inscription de l’éducation inclusive dans les politiques éducatives représente un tournant dans la culture scolaire ayant par conséquence des effets importants sur les mœurs, sur les pratiques éducatives et sur les acteurs du monde scolaire. Dans ce contexte de transformations à échelle variée, les enseignants des classes ordinaires sont particulièrement impactés par les changements apportés par la visée inclusive de l’éducation, particulièrement par l’exhortation de scolarisation en milieu scolaire ordinaire qui caractérise un des objectifs du projet. En effet, en France comme au Brésil, les directives nationales en matière d’éducation inclusive engagent ces enseignants à accueillir une population d’élèves progressivement plus diversifiée qui doit être perçue comme une richesse pour l’école. Toutefois, force est de constater que, entre l’idéal éthique du projet et son inscription dans les pratiques de l’ordinaire scolaire, un spectre large de questions peuvent être formulées pour rendre compte de la complexité du phénomène dans les deux pays. Comment les enseignants français et brésiliens perçoivent-ils cette nouvelle manière de « faire l’école » ? Quels moyens déploient-t-ils pour faire vivre leur projet ? A quels obstacles font-ils face pour rendre leurs pratiques professionnelles plus inclusives ? Toutes ces questions et bien d’autres nourrissent la matière qui donne l’existence à cette recherche. Pour les répondre, cette thèse s’inscrit dans une approche comparative de l’analyse des perceptions ainsi que des pratiques des enseignants, mettant en évidence des interprétations locales, voire individuelles empruntées au projet. Les résultats obtenus permettent de constater que, si les injonctions en matière d’éducation inclusive véhiculées par les politiques éducatives influent considérablement les perceptions et pratiques professionnelles des enseignants, elles ne les déterminent pas, pour autant. En effet, entre les injonctions du haut et le pouvoir d’agir des acteurs du terrain, le champ de rayonnement de l’éducation inclusive assume des formes variées qu’incarnent des réponses à des problématiques contextualisées. Ces différentes manières d’interagir avec la notion d’éducation inclusive mettent en lumière des formes, des pratiques et des obstacles tantôt communs, tantôt singuliers qui représentent à la fois la diversité et la richesse de manières à faire vivre cette ambition.
Fichier principal
Vignette du fichier
SANTANA_PEREIRA_KEYLA_2021.pdf (4.9 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-03615133 , version 1 (21-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03615133 , version 1

Cite

Keyla Santana Painaud. Éducation inclusive en France et au Brésil : formes, pratiques et obstacles. Education. Université de Bordeaux, 2021. Français. ⟨NNT : 2021BORD0082⟩. ⟨tel-03615133⟩
428 View
354 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More