Savoirs théoriques et genèse des prescriptions en aménagement-urbanisme. L'invention de « l'espace partagé » en Irlande du Nord. - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2020

--

Savoirs théoriques et genèse des prescriptions en aménagement-urbanisme. L'invention de « l'espace partagé » en Irlande du Nord.

Abstract

This thesis proposes to study the use of theoretical knowledge in the genesis of public prescriptions in urban planning. Using the conceptual tools of Pierre Bourdieu, we defend the following proposition: agents and institutions in planning support the theory that is best able to maintain a balance of power in their favour. Theory is mobilized in discursive strategies, justifying political positions, rarely determined through the available theories, but more through economic, social and symbolic interests. To demonstrate this, we conducted fieldwork in Northern Ireland on the reconciliation policies developed since the Peace Agreement of 1998. Our fieldwork highlights the conditions leading to the creation of an alliance between academics and local institutions, around the same framework of actions reducing reconciliation to the “social problem” of ethnic segregation. To promote the creation of "shared spaces", local institutions rely on the theoretical knowledge of social psychology (foremost of which is contact theory) prescribing increased contact between opposing groups during conflicts. This theory puts forward a new urban model: residential neighbourhoods must be mixed so that the contact between ethnic groups may take place on a daily basis. This thesis retraces the stages which led to consider this model, emphasizing individual change, as legitimate. It shows how researchers and local institutions, having interests which vary depending on the fields in which they evolve, have imposed this model, while obscuring other theoretical models, notably those advocating the fight against inequalities and discrimination to promote reconciliation.
Cette thèse propose d’étudier les usages des savoirs théoriques dans la genèse des prescriptions publiques en aménagement-urbanisme. En utilisant les outils conceptuels de Pierre Bourdieu, nous défendons la proposition suivante : les agents et les institutions, en aménagement-urbanisme, privilégient les savoirs les plus à même de maintenir un rapport de forces en leur faveur. Les savoirs théoriques sont mobilisés dans des stratégies discursives, venant justifier des positionnements politiques, rarement déterminés par l’état des savoirs disponibles, mais davantage par des intérêts économiques, sociaux et symboliques. Pour le montrer, nous partons d’une enquête menée en Irlande du Nord sur les politiques de réconciliation développées depuis les Accords de paix de 1998. Notre enquête met en lumière les conditions qui amènent la formation d’une alliance entre des chercheurs et des institutions locales, autour d’un même cadre d’actions réduisant les conflits au « problème » de la ségrégation ethnique. Pour promouvoir la création « d’espaces partagés », les institutions locales s’appuient sur des savoirs théoriques de psychologie sociale (au premier rang desquels la théorie du contact) prescrivant l’augmentation des contacts entre les groupes opposés durant les conflits. Elles proposent un nouveau modèle urbain : les quartiers doivent être mixtes en matière résidentielle de sorte que la mise en « contact » des groupes ethniques se fasse au quotidien. Cette thèse retrace les étapes qui ont amené à considérer ce modèle, centré sur une transformation au niveau des comportements individuels, comme légitime. Elle montre comment des chercheurs et des institutions locales, disposant d’intérêts qui varient en fonction des champs dans lesquels ils évoluent, ont imposé ce modèle, tout en occultant d’autres modèles théoriques, notamment ceux préconisant de lutter contre les inégalités et les discriminations pour promouvoir la réconciliation.
No file

Dates and versions

tel-03600520 , version 1 (07-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03600520 , version 1

Cite

Hadrien Herrault. Savoirs théoriques et genèse des prescriptions en aménagement-urbanisme. L'invention de « l'espace partagé » en Irlande du Nord.. Sciences de l'Homme et Société. Université de Tours/UMR CITERES, 2020. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03600520⟩
61 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More