La fin de la guerre ? Les ambiguïtés de la « paix démocratique » : intérêts, passions et idées - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2015

The end of war? The ambiguities of “democratic peace”: interests, passions and ideas

La fin de la guerre ? Les ambiguïtés de la « paix démocratique » : intérêts, passions et idées

Benjamin Brice
  • Function : Author
  • PersonId : 1128509

Abstract

The most salient feature of contemporary international relations is probably the state of peace between liberal democracies across the globe: for almost two centuries, these have not waged war against one another. On the basis of this observation, “democratic peace” theorists – or more precisely “liberal peace” theorists – have tried to identify the “mechanisms” which explain this statistical correlation, and upon which a real international peace could be imagined, providing each political unit adopts the different aspects of the “liberal regime” (market economy, representative democracy and individual rights). Three main “mechanisms” are offered to support these theories: (1) national interests converge through trade and economic interdependence, (2) representative democracy tames the most warlike passions and (3) shared principles of justice in liberal democracies are likely to bring an end to the conflicts of ideas. We can recognize here the three main causes of war: interests, passions and ideas. These “mechanisms” have been discussed by political thinkers from the 18th century. Montesquieu for instance, usually dismissed by the “tradition” as the promoter of « doux commerce », is of great help to think through the ambivalence of the three different “mechanisms” at work: (1) alongside reconciling interests, modern trade gives rise to oppression and conquest, (2) pride in ruling and the desire to dominate do not disappear thanks to the revaluation of human passions, and (3) universal principles of justice, expected to establish an agreement between clashing ideas, easily transform into one form or another of imperialism. The purpose of this thesis is thus to understand what is changing and what is not in in-ternational affairs following the birth and the expansion of what we call the “liberal regime”.
Dans les relations internationales, le fait majeur actuel est peut-être la paix qui unit les démocraties libérales à travers la planète : depuis environ deux siècles, elles ne se sont pas fait la guerre entre elles. Forts de ce constat, les théoriciens de la « paix démocratique » – ou plus précisément de la « paix libérale » – cherchent à montrer que des « mécanismes » rendent compte de cette corrélation statistique, ce qui permettrait d’anticiper une véritable paix internationale, à condition toutefois que chaque entité politique adopte les différents aspects du « régime libéral » (économie de marché, démocratie représentative et droits individuels). Trois principaux « mécanismes » peuvent être dégagés pour asseoir ces théories : (1) le commerce et l’interdépendance économique créent une convergence des intérêts nationaux, (2) la démocratie représentative canalise les passions les plus guerrières et (3) les principes de justice du « régime libéral » sont susceptibles de mettre fin aux conflits liés aux idées. On retrouve dans l’ordre les trois principales constellations causales à l’origine des guerres : les intérêts, les passions et les idées. Or, ces « mécanismes » ont été discutés par les penseurs politiques dès le XVIIIe siècle. Ainsi Montesquieu, rejeté un peu vite par la « tradition » du côté du « doux commerce », se révèle d’un grand secours pour réfléchir à l’ambivalence des différents « mécanismes » à l’œuvre : (1) parallèlement à la convergence des intérêts le commerce moderne engendre aussi l’oppression et la conquête, (2) la réorientation des passions ne fait pas disparaître l’orgueil de régner et le désir de domination et (3) les principes de justice à vocation universelle, censés établir un accord général sur les idées, se muent facilement en une forme ou une autre d’impérialisme. Cette thèse est donc l’occasion de s’interroger sur ce qui change et sur ce qui ne change pas dans la vie internationale avec l’avènement et l’expansion de ce que nous appelons le « régime libéral ».
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse - BB V.2.pdf (5.42 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03592260 , version 1 (01-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03592260 , version 1

Cite

Benjamin Brice. La fin de la guerre ? Les ambiguïtés de la « paix démocratique » : intérêts, passions et idées. Science politique. EHESS, 2015. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03592260⟩

Collections

EHESS
441 View
493 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More