Les frontières : une question socialement vive à enseigner. Exemple du lycée professionnel. - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2021

The Borders: a controversial issue to teach. Example in vocational school.

Les frontières : une question socialement vive à enseigner. Exemple du lycée professionnel.

Pierre Colin

Abstract

“Sir, we must close the borders, and quickly! ", These are the words of one of my students following the attacks of November 13, 2015 which left many victims. Borders crystallize tensions and are frequently at the center of the news, which is confirmed by the example of the health crisis linked to COVID-19. A polysemous term, the "border" covers various realities for a multitude of actors. It is, moreover, very difficult to resolve the ambiguities around its definition. In fact, borders divide within society: their management, their uses, their very existence are subject to debate. These boundaries are present in the news but also at school through the school curricula and the questions offered in the recruitment competitions for history-geography and literature-history teachers. The peculiarities of borders and their existence in school make it a socially lively issue, the specificities of which should be taken into account to ensure adequate didactic treatment. In this doctoral research, we approach the controversial issue of borders in a didactic framework: consequently the analysis is situated in relation to knowledge. This knowledge is multiple, of varied natures, and their interactions are numerous. By situating our work in geography, the analysis of the relationship to knowledge is first and foremost related to the students' relationship to the world, in other words their geography. This geography is likely to evolve due to the themes addressed at school; yet borders are the creators of geography. In addition, this research takes place in a particular place: the vocational school. Training places for most of the workers and employees of tomorrow, vocational high schools welcome students with special profiles since they are part of a specific professional project as soon as they enter high school. School is not the only place of learning for these students who are for 22 weeks in a company training period during their vocational baccalaureate course. More or less educationally dominated, these young people have often conflicting relations with school. This thesis proposes to study borders within the school framework of the vocational high school and to propose didactic avenues that can be used in the classroom to help teachers to manage this very particular controversial issue.
« Monsieur, il faut fermer les frontières, et vite ! », tels sont les mots de l’un de mes élèves suite aux attentats du 13 novembre 2015 qui ont fait de nombreuses victimes. Les frontières cristallisent les tensions et sont fréquemment au centre de l’actualité, ce que confirme l’exemple de la crise sanitaire liée au COVID-19. Terme polysémique, la « frontière » recouvre des réalités diverses pour une multitude d’acteurs. Il est, par ailleurs, très délicat de lever les ambiguïtés autour de sa définition. De fait les frontières divisent au sein de la société : leurs gestions, leurs utilisations, leurs existences même sont sujets à débats. Ces frontières sont présentes dans l’actualité mais aussi à l’école au travers des programmes scolaires et des questions proposées dans les concours de recrutement des enseignants d’histoire-géographie et de Lettres-Histoire. Les particularités des frontières et leurs existences à l’école en font une question socialement vive dont il convient de prendre en compte les spécificités pour lui assurer un traitement didactique adéquat. Nous abordons dans cette recherche doctorale la question socialement vive des frontières dans un cadre didactique : en conséquence l’analyse se situe par rapport aux savoirs. Ces savoirs sont multiples, de natures variées, et leurs interactions sont nombreuses. En situant notre travail en géographie, l’analyse du rapport au savoir s’inscrit en premier lieu sur le rapport au monde des élèves, autrement dit leurs géographicités. Cette géographicité est amenée à évoluer en raison des thèmes abordés à l’école ; or les frontières sont créatrices de géographicité. En outre, cette recherche s’inscrit dans un lieu particulier : le lycée professionnel. Lieux de formation de la plupart des ouvriers et des employés de demain, les lycées professionnels accueillent des élèves aux profils particuliers puisque ces derniers s’inscrivent dans un projet professionnel précis dès leur entrée au lycée. L’école n’est pas le seul lieu d’apprentissage de ces élèves qui sont pendant 22 semaines en période de formation en entreprise au cours de leur cursus de baccalauréat professionnel. Plus ou moins scolairement dominés, ces jeunes entretiennent avec l’école des relations souvent conflictuelles. Cette thèse propose d’étudier les frontières dans le cadre scolaire du lycée professionnel et de présenter des pistes didactiques exploitables en classe pour aider les enseignants à gérer cette question socialement vive si particulière.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse Colin Pierre dépot HAL.pdf (9.62 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03581217 , version 1 (22-02-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03581217 , version 1

Cite

Pierre Colin. Les frontières : une question socialement vive à enseigner. Exemple du lycée professionnel.. Géographie. Université Lyon 2, 2021. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03581217⟩
276 View
438 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More