Pratiques de prononciation et enjeux sociaux. Approches post-variationnistes en sociophonétique du français de France - Archive ouverte HAL Access content directly
Habilitation À Diriger Des Recherches Year : 2017

Pratiques de prononciation et enjeux sociaux. Approches post-variationnistes en sociophonétique du français de France

Abstract

L’intérêt pour ce que j’appelle les « pratiques de prononciation » constitue le fil conducteur de mes travaux qui concernent la variabilité des prononciations, les enjeux sociaux qui y sont attachés et l’agentivité des locuteurs et locutrices en la matière. Dans mon parcours de recherche j’ai commencé par des travaux de description de micro-phénomènes de la prononciation en français de France assez peu étudiés : ‘euh’ dits d’hésitation, palatalisations de consonnes alvéo-dentales, épithèses vocaliques ou consonantiques… Afin d’éviter la simplification artificielle des questionnements, j’ai diversifié les méthodes de fouille de données et de fabrication de corpus, avec le souci d’effectuer constamment des va-et-vient entre l’étude de la production et celle de la perception de la parole, ainsi que la perception des personnes à partir de leur parole. Ces démarches m’ont permis d’obtenir des résultats originaux sur les phénomènes étudiés (régularités acoustiques, distributionnelles et perceptives, tendances, indexicalité) et m’ont conduite à théoriser l’avantage des méthodes mixtes de recherche en sociophonétique. Mon champ d’analyse s’est progressivement élargi vers des questionnements plus macroscopiques : théories sur la variation langagière et sur le style, consistance de la notion d’accent social, apports des théories sur le genre et la race à la construction des problématiques en sociophonétique – avec une attention particulière pour la notion d’accent dit « de banlieue », rôle des idéologies dans la production du savoir sur le langage – tout particulièrement en phonétique où les recherches sur le caractère situé du savoir produit n’en sont qu’à leurs débuts. Le projet de recherche que je défends a comme ambition d’une part d’enrichir l’héritage variationniste labovien – qui privilégiait les démarches expérimentales – par les apports de la linguistique de corpus et les méthodes de fouille de grandes bases de données et, d’autre part, de construire des dialogues entre les apports du variationnisme et ceux des approches ethnographiques (faisant une large place à l’agentivité et à l’étude des interactions) ainsi que des approches performatives du style. A une époque qui voit émerger la sociophonétique comme discipline de plus en plus autonome, je plaide pour la constitution d’un champ d’études (« studies ») pluridisciplinaire autour des pratiques de prononciation. Une telle démarche, collective, pourrait donner une impulsion centripète aux recherches menées afin d’agréger autour de cet objet non seulement les approches déjà citées mais également des travaux en sciences de l’éducation, sociocognition, acquisition du langage, philosophie, anthropologie ou psychologie sociale, selon un postulat de complémentarité, source de fertilisations croisées.
Fichier principal
Vignette du fichier
HDR_ Candea2017_depot_HAL.pdf (6.2 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01910667 , version 1 (02-12-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01910667 , version 1

Cite

Maria Candea. Pratiques de prononciation et enjeux sociaux. Approches post-variationnistes en sociophonétique du français de France. Linguistique. Université Grenoble Alpes, 2017. ⟨tel-01910667⟩
277 View
1006 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More