Analyse du recours des populations de Lomé à la médecine traditionnelle et Projet de son intégration au système sanitaire du Togo. - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2018

Analysis of the recourse of the populations of Lomé to the traditional medicine and Project of its integration to the sanitary system of Togo.

Analyse du recours des populations de Lomé à la médecine traditionnelle et Projet de son intégration au système sanitaire du Togo.

Abstract

In Togo, people are becoming increasingly involved in traditional medicine (TM). Between 80 and 85% of the populations of Sub-Saharan Africa is estimated to benefit from it. The purpose of this work is to have a better understanding of this type of medicine and the reasons for the fascination. It will look at shedding more light on factors contributing to the high interest of TM among the population of Grand Lome and to gather strategies to solve the social issues it generates. With this in mind, a research study was prepared to sample 210 "non-users of traditional medicine" and 22 "users of traditional medicine". The data collection was undertaken using a multi-methodological approach. The data was processed by Excel, SPSS and "content analysis". They were then analyzed with the theory of Social Representations, Central Core theory, descriptive statistics. The different results are convergent. The following cognitive and social factors are the main prescribers of traditional therapy among users: plant organs, habits and customs, efficiency, toxicity, animism, affordable, lie / deceit / fraud, natural. Statistically, 60.3% of users state that satisfaction and efficiency lead them to TM. A relatively larger number of the users (14.18%) also claim that the therapeutic failures of modern medicine made them choose MT. Non-users, on the other hand, are reluctant to use MT because of plant organs and safety reasons. There are other additional peripheral elements involved in the choice of both "users" and "non-users". Taking into account socio-demographic and cultural factors, statistics indicate that the choice of MT is irrelevant of their age, sexual, religious and socio economic backgrounds. However, academic levels play a significant but minimal role in these choices. An initiative to integrate both modern medicine and MT was proposed after analysis of the problems and objectives. This project has the advantage of meeting the needs of "users" and to effectively formally introduce TM to the health system in Togo.
Au Togo, comme partout en Afrique Subsaharienne, les populations s’engouent pour la médecine traditionnelle (MT). Les statistiques estiment entre 80 et 85% des populations de l’Afrique Subsaharienne qui y ont recours. Cet engouement incite à mieux connaître cette médecine et à comprendre davantage les raisons. Le présent travail contribue à cet objectif. Il présente la particularité d’apporter davantage d’éclaircissement sur les éléments explicatifs de l’admiration que portent les populations du Grand Lomé à la MT et de contribuer, à travers un Projet de développement, à la résolution du problème social que pose cet engouement. Dans cette optique, un guide de collecte de données a été administré à 210 « non praticiens de la médecine traditionnelle » et 22 « praticiens de la médecine traditionnelle ». La collecte a été faite en suivant une approche multi-méthodologique. Les données ont été traitées par Excel, SPSS et « analyse de contenu ». Elles ont été ensuite analysées avec la théorie des représentations sociales, la théorie du noyau central, les statistiques descriptives. Les différents résultats sont convergents. Les éléments cognitifs et sociaux suivants : organes de plantes, us et coutumes, efficacité, dangerosité, animisme, moins cher, mensonge/tromperie/escroquerie, naturel sont les principaux prescripteurs de la thérapie traditionnelle chez les usagers. Sur le plan statistique, 60,3% des usagers ont déclaré que la satisfaction et l’efficacité les guident vers la MT. Ils sont aussi relativement nombreux (14,18%) à déclarer que les échecs thérapeutiques de la médecine moderne les conduisent vers la MT. Les « non usagers » par contre rechignent à recourir à la MT à cause des organes de plantes et dangerosité. D’autres éléments dits périphériques guident aussi bien le choix des « usagers » et des « non usagers ». Par rapport aux variables sociodémographiques et culturelles, les tests statistiques renseignent que les populations choisissent la MT sans distinction de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle et de religion. Mais le niveau scolaire participe faiblement à ce choix. Un Projet de cohabitation de la médecine moderne et de la MT est proposé après analyse des problèmes et des objectifs. Ce Projet a l’avantage de répondre aux besoins des « usagers » et de formaliser l’intégration effective de la MT dans le système de santé au Togo.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse de doctorat AKPO GNANDI Okaté.pdf (9.02 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01861333 , version 1 (24-08-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01861333 , version 1

Cite

Okaté Akpo Gnandi. Analyse du recours des populations de Lomé à la médecine traditionnelle et Projet de son intégration au système sanitaire du Togo.. Anthropologie sociale et ethnologie. Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de Recherche en Développement Culturel; Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle, 2018. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-01861333⟩
584 View
810 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More