La polysémie des verbes à constructions locatives en français contemporain - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2012

Polysemy in locative verbs in contemporary French

La polysémie des verbes à constructions locatives en français contemporain

Abstract

Three criteria traditionally characterize a verb: the structure in which it appears (syntactic construction and valence), its semantic-aspectual properties (state, activity...) and the lexical field to which it belongs (verb of speech, perception...). However, French verbs are, for the most part, polysemic. Their semantic and syntactic properties are thus likely to vary according to the context to the point of causing, in certain cases, a change of lexical class. Recent work has shown that there are regular polysemic variations. However, the identification of these polysemic regularities is only possible by having previously developed a classification integrating the syntactic, semantic and lexical characteristics that verbs take for a given type of job. It will be a question here of studying more particularly the class of verbs appearing in rental constructions (constructions in which one of the actors is a place) and of analyzing the polysemic movements specific to this type of verbs.
In this perspective, we will adopt a four-step approach:
1- Theoretical discussion on the properties of the rental supplement, definition of criteria making it possible to distinguish it from the site-specific supplement, presentation of the various rental constructions in French.
2- Implementation of a methodology allowing to extract lists of verbs entering in each type of rental constructions by exploiting two databases: French verbs (Dubois & Dubois-Charlier: 1997) and The structure of simple sentences in French 2: Transitive rental constructions (Guillet & Leclere: 1992).
3- Creation of syntaxic-lexical classes from the verb lists obtained.
4- Study of the different classes in which verbs can appear in order to make recurrent alternations emerge. This last step requires an exhaustive inventory of the other uses of each verb using a corpus study and a lexicographic data collection.
Trois critères permettent traditionnellement de caractériser un verbe : la structure dans laquelle il apparaît (construction syntaxique et valence), ses propriétés sémantico-aspectuelles (état, activité…) et le champ lexical auquel il appartient (verbe de parole, de perception…). Cependant, les verbes du français sont, pour la plupart, polysémiques. Leurs propriétés sémantiques et syntaxiques sont donc susceptibles de varier en fonction du contexte au point de provoquer, dans certains cas, un changement de classe lexicale. De récents travaux ont pu montrer qu’il existait des variations polysémiques régulières. Or, l’identification de ces régularités polysémiques n’est possible qu’en ayant préalablement élaboré une classification intégrant à la fois les caractéristiques syntaxiques, sémantiques et lexicales que prennent les verbes pour un type d’emplois donné. Il s’agira ici d’étudier plus particulièrement la classe des verbes apparaissant dans des constructions locatives (constructions dans lesquelles un des actants est un lieu) et d’analyser les mouvements polysémiques propres à ce type de verbes.
Dans cette perspective, nous adopterons une démarche en quatre temps :
1- Discussion théorique sur les propriétés du complément locatif, définition de critères permettant de le distinguer du complément circonstanciel de lieu, présentation des différentes constructions locatives du français.
2- Mise en place d’une méthodologie permettant d’extraire des listes de verbes entrant dans chaque type de constructions locatives en exploitant deux bases de données : Les verbes français (Dubois & Dubois-Charlier : 1997) et La structure des phrases simples en français 2 : Constructions transitives locatives (Guillet & Leclere : 1992).
3- Création de classes syntaxico-lexicales à partir des listes de verbes obtenues.
4- Etude des différentes autres classes dans lesquelles les verbes peuvent apparaître afin de faire émerger des alternances récurrentes. Cette dernière étape nécessite un inventaire exhaustif des autres emplois de chaque verbe réalisé au moyen d’une étude de corpus et d’un recueil de données lexicographiques.

Domains

Linguistics
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse Morgane Sénéchal.pdf (13.87 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01762206 , version 1 (09-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01762206 , version 1

Cite

Morgane Sénéchal. La polysémie des verbes à constructions locatives en français contemporain : le cas des verbes à construction transitive directe locative. Linguistique. Université de Caen (France), 2012. Français. ⟨NNT : 2012CAEN1658⟩. ⟨tel-01762206⟩
148 View
188 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More