L'appréciation des compétences orthographiques en phase de présélection des dossiers de candidature : pratiques, perceptions et implications pour la GRH - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2015

The assessment of spelling skills in the selection phase of applications forms : practices, perceptions ans implications for HR management

L'appréciation des compétences orthographiques en phase de présélection des dossiers de candidature : pratiques, perceptions et implications pour la GRH

Abstract

Organizations have a growing need for written communication skills and they demand therefore from their employees spelling skills, which are an essential component of professional writing. However, literature confirms a significant decrease in students’ spelling performance. This problem, first limited to education, is becoming today an organizational concern because spelling deficiencies have such negative consequences for them. Very few academic studies have analyzed the impact of spelling errors on application forms’ evaluation and on recruiters’ decisions. Our goal is to show the way recruiters assess spelling skills in France when they make a decision (select or reject application forms). We also want to highlight the applicants’ perceptions of fairness when the selection decision is based on the spelling criterion. To answer these questions, we have lead an experiment to collect data among applicants and recruiters. Data were analyzed in two different studies : a qualitative study –lexical and thematic- of 20 recruiters’ verbal reports thanks to the verbal protocol method ; then a mixed analysis combining quantitative and lexical analysis was conducted with 536 recruiters and 422 applicants. Results indicate that spelling errors affect both recruiters’ evaluation and decisions concerning applicants. We have also identified moderating variables between the factor «errors »and the application forms’ evaluation. Our results allow us to conclude that applicants perceive more positively the use of the spelling criterion to make a decision than the professional experience criterion.
Les organisations ont un besoin croissant de compétences de communication écrite et plébiscitent donc les compétences orthographiques de leurs salariés, composante essentielle de l’écrit professionnel. Pourtant, l’étude de la littérature confirme une baisse significative des performances des élèves en compétences orthographiques. Ce problème initialement circonscrit au domaine scolaire devient donc aujourd’hui une préoccupation pour les organisations, tant les déficiences orthographiques sont sources de conséquences négatives. Lors du recrutement, c’est au cours de la phase de présélection que les recruteurs se trouvent confrontés à ces déficiences. Peu d’études académiques ont analysé l’impact des fautes contenues dans le dossier que ce soit sur les perceptions ou les décisions des recruteurs. Notre travail souhaite donc rendre compte de la façon dont les compétences orthographiques sont jugées en contexte francophone par les recruteurs au cours de cette phase. Nous souhaitons également mettre en exergue les perceptions de justice des candidats à l’embauche quand la décision de présélection est fondée sur le critère de la qualité orthographique du dossier de candidature. Nous avons mené une quasi-expérimentation afin de collecter des données auprès de candidats à l’embauche et de recruteurs. Elles ont fait l’objet de deux études : une étude des données qualitatives à partir de restitutions verbales obtenues grâce à la méthode des protocoles verbaux auprès de 20 recruteurs ; une analyse mixte, combinant un traitement des données quantitatif puis lexical après de 422 candidats et 536 recruteurs. Les résultats obtenus ont permis de mettre en lumière l’impact des fautes sur l’appréciation des dossiers de candidature et sur la décision de présélection des recruteurs (un dossier présentant une expérience professionnelle importante et des fautes d’orthographe a, par exemple, 3.1fois plus de chances d’être rejeté qu’un dossier sans fautes, à expérience égale). Nous avons également identifié des variables modératrices de la relation entre les fautes et l’évaluation des dossiers de candidature (le niveau en orthographe du sujet, sa génération d’appartenance, son statut de recruteur ou de candidat). Nous avons par ailleurs adapté l’échelle de Steiner & Gilliland (1996) dédiée initialement à l’évaluation de techniques de sélection ; nous l’avons transposée de façon à évaluer deux critères de présélection. Nos résultats indiquent que les candidats considèrent plus juste l’usage du critère de l’orthographe pour présélectionner une candidature, que celui de l’expérience.
Fichier principal
Vignette du fichier
thèse MARTIN LACROUX tome 1.pdf (6.42 Mo) Télécharger le fichier
Annexes thèse MARTIN LACROUX tome 2.pdf (2.56 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

tel-01295234 , version 2 (01-12-2015)
tel-01295234 , version 1 (31-03-2016)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01295234 , version 2

Cite

Christelle Martin Lacroux. L'appréciation des compétences orthographiques en phase de présélection des dossiers de candidature : pratiques, perceptions et implications pour la GRH. Sociologie. Université de Toulon, 2015. Français. ⟨NNT : 2015TOUL2009⟩. ⟨tel-01295234v2⟩
1586 View
4909 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More