Regard sur l’histoire de la Faculté de droit - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue de l'Université Catholique de Lyon Year : 2017

Regard sur l’histoire de la Faculté de droit

Daniel Moulinet

Abstract

REGARD SUR L'HISTOIRE DE LA FACULTÉ DE DROIT Alors que nous célébrons les 140 ans de l'UCLy, nous commettons, il faut le reconnaître, un petit abus de langage. Ce n'est pas l'université tout entière qui a 140 ans. En rigueur de termes, seule la Faculté de droit a atteint cet âge et c'est pourquoi nous allons tenter d'en retracer l'histoire. 1. La prise de décision C'est au terme de plusieurs années d'efforts et d'un débat parlementaire animé qu'est votée la loi du 12 juillet 1875 accordant la liberté de l'enseignement supérieur. La majorité conservatrice issue des élections de février 1871, consécutives au désastre militaire, ne cesse de s'effriter. Aussi les députés catholiques, conscients de la fragilité de la situation politique qui leur est provisoirement favorable, veulent forcer la main des évêques pour que les fondations s'effectuent sans retard. S'adressant à l'archevêque de Paris, ils déclarent en substance : Nous vous avons conquis la liberté de l'enseignement supérieur : hâtez-vous d'en profiter. Le pouvoir politique va nous échapper. Si nos successeurs, qui seront des adversaires, trouvent cette liberté vacante et inoccupée, ils n'hésiteront pas à la révoquer. S'ils se voient en face de faits accomplis, d'établissements légalement institués et déjà vivants, on peut espérer qu'ils renonceront à les détruire. Pour que des universités libres puissent subsister demain, il faut qu'elles commencent d'exister aujourd'hui 1. À Lyon, la municipalité du Dr Gailleton est ouvertement hostile à l'Église. Dès 1870, elle a opéré la laïcisation du personnel des écoles publiques. À l'égard de l'enseignement supérieur, la ville de Lyon est quelque peu orpheline. Si une faculté des lettres et une autre de sciences ont vu le jour dans la mouvance du décret napoléonien de 1809, celle de droit n'a jamais pu être créée. L'occasion semble donc bonne à saisir. Pourquoi commencer par ouvrir une faculté catholique de droit ? Je vois au moins trois raisons, probablement de poids inégal. C'est d'abord une faculté moins coûteuse à créer qu'une faculté des sciences ou de médecine qui, toutes deux, nécessitent des laboratoires, des appareils, voire même un hôpital pour la faculté de médecine. Ensuite, le droit est un secteur sensible. Les leaders politiques catholiques savent bien que les républicains, lorsqu'ils arriveront au pouvoir, s'attaqueront en premier lieu aux congrégations religieuses : elles auront besoin de défenseurs devant les tribunaux. Enfin, et c'est là la raison majeure, plusieurs des futurs fondateurs de la faculté de droit sont également des élus. Ce sont eux qui vont agir en premier.

Domains

History
Fichier principal
Vignette du fichier
Regard sur l'histoire de la Faculté de droit, Revue de l'université catholique de Lyon n°31, juin 2017, p 29-36.pdf (269.96 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

halshs-01719009 , version 1 (27-02-2018)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01719009 , version 1

Cite

Daniel Moulinet. Regard sur l’histoire de la Faculté de droit. Revue de l'Université Catholique de Lyon, 2017, 31. ⟨halshs-01719009⟩
50 View
183 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More