« L’urbanité comme patrimoine de la ville » - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Diogenes (Engl. ed.) Year : 2015

« L’urbanité comme patrimoine de la ville »

Abstract

Urbanity has been a key concept to describe western cities since the beginning of the twentieth century. But importance of urbanity is no more self-evident in global cities since the pivotal moment of 1980/90 when we assist to the acceleration of flux, the emergence of megacities and the transformation of capitalism. However, at the same time, urban heritage became of greater interest. Then, as urbanity weakened, it begins to be defended by public policies, local commitments as well as activists, but in a rather new way, as collective memories and palimpsest traces. Two examples in the city of Saint-Etienne, France, are taken in order to illustrate this heritagization of urbanity: an exhibition about the memory of Algerian miners that reactivated forgotten places and history of the city, and the dramatic demolition of a high rise building that created a great stir because of its symbolic dimension for every people. These two examples show that urbanity, whatever happens, keeps a great place in popular imaginary shared by a lot of dwellers, even by the elites. From a general point of view, we try to preserve the values that we attach to cities, perhaps more than cities by themselves.
L’urbanité, qui a été l’un des concepts clés mis en avant pour décrire les villes occidentales, ne va plus de soi dans la ville globale contemporaine. Le moment charnière de cette transformation est celui des années 1980/90 avec l’accélération des flux, l’émergence des mégapoles et transformations du capitalisme ; et parallèlement la montée rapide de l’intérêt pour le patrimoine urbain. Dans ce cadre, l’urbanité est âprement défendue dans les politiques publiques ou dans les actions militantes, mais sous une forme sensiblement décalée : c’est sous une forme patrimonialisée qui met l’accent sur les mémoires collectives et sur le palimpseste des ses traces. Deux exemples pris dans la ville de Saint-Etienne, en France, illustrent cette patrimonialisation de l’urbanité : la première exposition consacrée à la mémoire des mineurs algériens qui réactivent des lieux oubliés ou effacés de la ville ; et la démolition d’une tour d’habitation qui met en émoi une bonne partie de la ville pour ce qu’elle symbolisait. Ils montrent que malgré ses aléas, l'urbanité garde toute sa place dans les imaginaires de nombreux habitants de la ville et au sein même de certaines de ses élites. De manière générale, ce que nous cherchons à préserver ce sont les valeurs de la ville plus peut-être que les villes elles-mêmes.
Fichier principal
Vignette du fichier
article DiogeneV5.pdf (135.84 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-01620793 , version 1 (08-09-2018)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01620793 , version 1

Cite

Michel Rautenberg. « L’urbanité comme patrimoine de la ville ». Diogenes (Engl. ed.), 2015, Placing Urban Anthropology (I. Pardo, G.B. Prato and W. Kaltenbacher eds), 2015 special issue. ⟨halshs-01620793⟩
272 View
575 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More