The impact of the European Union Emission Trading Scheme on electricity generation sectors - Archive ouverte HAL Access content directly
Other Publications Year : 2009

The impact of the European Union Emission Trading Scheme on electricity generation sectors

Abstract

In order to comply with their commitments under the Kyoto Protocol, France and Germany participate to the European Union Emission Trading Scheme (EU ETS) which concerns predominantly electricity generation sectors. In this paper we seek to know if the EU ETS gives appropriate economic incentives for an efficient and strong system in line with Kyoto commitments. Because if so electricity producers in these countries should include the price of carbon in their costs functions. After identifying the different sub periods of the EU ETS during its pilot phase (2005-2007), we model the prices of various electricity contracts and look at their volatilities around their fundamentals while evaluating the correlation between the electricity prices in the two countries. We find that electricity producers in both countries were constrained to include the carbon price in their cost functions during the first two years of operation of the EU ETS. During this period, German electricity producers were more constrained than their French conterparts and the inclusion of the carbon price in the cost function of electricity generation has been so much more stable in Germany than in France. Furthermore, the European market for emission allowances has increased the market power of the historical French electricity producer and has greatly contributed to the partial alignment of the wholesale price of electricity in France with those of Germany.
Afin d'être en conformité avec leurs engagements pris dans le cadre du protocole de Kyoto, la France et l'Allemagne participent au marché européen des permis d'émission de carbone qui concerne majoritairement les producteurs d'électricité. Dans cet article, nous cherchons à savoir si ce marché est un outil économique incitatif en ligne avec les engagements de Kyoto et bien conçu pour être économiquement performant. Car si tel est le cas les producteurs d'électricité de ces pays devraient intégrer le prix du carbone dans leurs fonctions de coût. Après identification des différentes sous périodes qu'a connu le marché européen des permis d'émission durant sa phase pilote (2005-2007), nous modélisons les prix de différents contrats d'électricité et étudions leurs volatilités autour des fondamentaux tout en évaluant la corrélation entre les marchés électriques des deux pays. Nous trouvons que les producteurs d'électricité des deux pays ont été contraint d'intégrer le prix du carbone dans leurs fonctions de coûts durant les deux premières années de fonctionnement du marché européen des quotas d'émission. Durant cette période, les producteurs allemands étaient plus contraints que leur homologues français et la prise en compte de la contrainte carbone par les producteurs d'électricité s'est faite de manière beaucoup plus stable en Allemagne qu'en France. De plus, le marché européen des quotas d'émission a augmenté le pouvoir de marché de l'opérateur historique français et a grandement contribué à l'alignement partiel des prix de gros de l'électricité en France sur ceux de l'Allemagne.
Fichier principal
Vignette du fichier
09025.pdf (574.26 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

halshs-00384496 , version 1 (15-05-2009)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00384496 , version 1

Cite

Djamel Kirat, Ibrahim Ahamada. The impact of the European Union Emission Trading Scheme on electricity generation sectors. 2009. ⟨halshs-00384496⟩
72 View
749 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More