Disponibilité en eau et orientation des agriculteurs : facteurs d’adoption de pratiques écologiquement intensives dans les oasis de Kébili en Tunisie - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Cahiers Agricultures Year : 2024

Disponibilité en eau et orientation des agriculteurs : facteurs d’adoption de pratiques écologiquement intensives dans les oasis de Kébili en Tunisie

Abstract

In the governorate of Kébili in southern Tunisia, irrigated areas have developed considerably over the last 30 years. The traditional oasis system, based on three-level cultivation and complementarity between agriculture and livestock farming, has been undermined. Many farmers have limited their activities to date production, both in traditional oases and in the new irrigated areas. This article measures the influence of water availability and various factors related to farmers’ orientations on their decision to implement ecologically intensive farming practices. The main practices studied are the cultivation of fruit trees under palm trees and the use of manure as a fertiliser. Fifty farmers, who obtained the management of agricultural land in the municipality of Jemna at the beginning of the 2000s, were surveyed. Water availability is a major factor facilitating ecologically intensive practices. These practices are also favoured by the fact that family income is primarily derived from the plot in the study area. Another important factor is the interest in sustainable farm management − as opposed to management aimed at short-term profitability. There are farmers in Kébili governorate who want to make farming an economic and a life project and who are willing to implement ecologically intensive farming practices. The decline in agrobiodiversity observed in the traditional oases of southern Tunisia is therefore not inevitable, if access to water is improved and if life projects based on agriculture are made more feasible.
Dans le gouvernorat de Kébili au sud de la Tunisie, les zones irriguées se sont fortement développées ces 30 dernières années. Le système oasien traditionnel, fondé sur des cultures organisées sur trois étages et sur les complémentarités entre agriculture et élevage, a été fragilisé. De nombreux agriculteurs se sont limités à la production de dattes, à la fois dans les oasis traditionnelles et dans les nouvelles zones irriguées. Le présent article mesure l’influence de la disponibilité en eau et de différents facteurs relatifs aux orientations des agriculteurs, sur leur décision de mettre en œuvre des pratiques agricoles écologiquement intensives. Les principales pratiques étudiées sont la culture d’arbres fruitiers sous les palmiers et l’utilisation du fumier comme fertilisant. Cinquante agriculteurs, qui ont obtenu au début des années 2000 la gestion de terres agricoles dans la municipalité de Jemna, ont été interrogés. La disponibilité en eau est un facteur majeur facilitant les pratiques écologiquement intensives. Ces pratiques sont aussi favorisées par le fait que le revenu familial soit avant tout tiré de la parcelle dans la zone d’étude. Un autre facteur important est l’intérêt pour une gestion durable de l’exploitation agricole – au contraire d’une gestion visant une rentabilité à court terme. Des agriculteurs de Kébili, qui veulent faire de l’agriculture un projet économique et un projet de vie, sont ainsi prêts à mettre en œuvre des pratiques écologiquement intensives. La baisse de l’agrobiodiversité observée dans les oasis traditionnelles du Sud tunisien n’est pas inéluctable, si l’accès à l’eau est amélioré et si de tels projets de vie fondés sur l’agriculture sont plus aisément réalisables.
Fichier principal
Vignette du fichier
BenMansouretal2024FacteursIntensificationAgricoleKebili-CahiersAgriculture.pdf (313.92 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-04637596 , version 1 (06-07-2024)

Identifiers

Cite

Nada Ben Mansour, Anissa Hanafi, Nicolas Faysse, Damien Jourdain. Disponibilité en eau et orientation des agriculteurs : facteurs d’adoption de pratiques écologiquement intensives dans les oasis de Kébili en Tunisie. Cahiers Agricultures, 2024, 33, pp.11. ⟨10.1051/cagri/2024005⟩. ⟨hal-04637596⟩
0 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More