Visibilité, invisibilité : réflexion sur une esthétique de la revenance au féminin dans quelques récits du 19e siècle. - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Ziglôbitha, Revue des Arts, Linguistique, Littérature & Civilisations Year : 2024

Visibilité, invisibilité : réflexion sur une esthétique de la revenance au féminin dans quelques récits du 19e siècle.

Abstract

Ever since the Gothic Novel, ghosts have been haunting the world of fiction. Anglo-Saxon stories are populated by these elusive beings who appear and disappear at will. However, male ghosts are not the sole preserve of the English novel: French revenantes also occupy a place worthy of attention, notably in the works of Théophile Gautier, Guy de Maupassant and Auguste Villers de l'Isle Adam. This article sets out to put the visible and the invisible into perspective through the figure of the revenant in 19th-century works. First, we present a number of revenant figures through the prism of their visibility, studying the roles they occupy within this literature, questioning the limits of reality and the boundaries of Death. We then turn our attention to the places where female spectres are likely to appear, showing how they haunt novelistic space. Finally, we show how the aesthetics of female revenance reveal a singular interrogation of the meaning of separation through literary creation in these nineteenth-century narratives.
Résumé : Depuis le Gothic Novel, les revenants se plaisent à hanter les espaces romanesques. Les récits anglo-saxons sont ainsi peuplés de ces êtres insaisissables qui apparaissent et disparaissent à leur gré. Cependant, les fantômes masculins ne sont pas l’apanage du seul roman anglais : les revenantes françaises occupent elles aussi une place tout à fait digne d’attention, notamment dans les œuvres de Théophile Gautier, de Guy de Maupassant ou encore d’Auguste Villers de l’Isle Adam. Cet article se propose de mettre en perspective le visible et l’invisible par le biais du personnage de la revenante dans les œuvres du 19e siècle. En premier lieu nous présentons quelques figures de revenantes au prisme de leur visibilité, en étudiant les rôles qu’elles occupent au sein de cette littérature, remettant en question les limites du réel et les frontières de la Mort. Ensuite, nous nous intéressons aux lieux susceptibles de favoriser l’apparition des spectres féminins, en montrant comment ceux-ci s’emploient à hanter l’espace romanesque. Enfin, nous montrons comment l’esthétique de la revenance féminine se fait révélatrice d’une interrogation singulière sur le sens de la séparation par le biais de la création littéraire dans ces récits du XIXe siècle.
No file

Dates and versions

hal-04593717 , version 1 (30-05-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04593717 , version 1

Cite

Emmanuelle Laboureyras. Visibilité, invisibilité : réflexion sur une esthétique de la revenance au féminin dans quelques récits du 19e siècle.. Ziglôbitha, Revue des Arts, Linguistique, Littérature & Civilisations, 2024. ⟨hal-04593717⟩
16 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More