Traumatisme vicariant, l’influence des groupes de parole d’ARM, sur le ricochet traumatique - Archive ouverte HAL Access content directly
Poster Communications Year : 2024

Traumatisme vicariant, l’influence des groupes de parole d’ARM, sur le ricochet traumatique

Abstract

La notion de traumatisme vicariant a fait son apparition à l’issu des travaux de Mc Cann et Pearlmann (1990) pour rendre compte de l’imprégnation du traumatisme chez les soignants. Selon de nombreux auteurs, l’exposition indirecte chronique aux traumatismes, inhérente au métier d’intervenant dans la relation d’aide serait responsable de l’usure des facteurs protecteurs et pourrait conduire au développement d’un trouble de stress posttraumatique (Delbrouck, 2008). Cette étude observe les effets de groupes de parole, espace de régulation pulsionnelle, de partage collectif de souffrances individuelles et d’identifications sur les répercussions psychologiques des assistants de régulation médicale (ARM) lors des prises d’appel d’urgence. L’échantillon est composé de 20 participants recrutés sur un plateau d’appels d’urgence du SAMU répartis dans 2 groupe sselon la pratique ou non de groupes de parole. Deux outils ont été utilisés le Post-traumatic stress disorder Checklist version DSM-5 (PCL-5) dont la version française a été validée par Ashbaugh, Houle-Johnson et al. en 2016 et l’échelle de qualité de vie Professionnelle- Satisfaction par la compassion et usure de la compassion (ProQOL-Version 5- 2009) . Les résultats montrent qu’il existe un impact de la prise d’appels d’urgence sur les ARM, que les groupes de parole diminuent les symptômes intrusifs, les symptômes d’hyperactivation et de modification des cognitions et de l’humeur. Par ailleurs ils préservent la satisfaction par la compassion et diminuent à la fois la sévérité de la symptomatologie de stress post traumatique, l’épuisement professionnel et les symptômes de traumatisme vicariant. Ces résultats établissent la nécessité de promouvoir la mise en place de groupes de parole non seulement en tant que stratégie préventive du trouble de stress post traumatique mais aussi curative des symptômes évocateurs de celui-ci. Mots-clés : Traumatisme vicariant, Assistants de Régulation Médicale, groupe de parole, stress post-traumatique, épuisement professionnel Keywords: Vicarious trauma, emergency calls dispatchers, therapeutic speaking group, post-traumatic stress disorder, burnout Bibliographie : McCann, I. L. & Pearlman, L. A. (1990), Vicarious Traumatization: A Framework for Understanding the Psychological Effects of Working with Victims. Journal of Traumatic Stress, 3(1), 131-149 Delbrouck, M. (2008). Le burn-out du soignant: Le syndrome d’épuisement professionnel. De Boeck Supérieur. https://doi-org.accesdistant.bu.univ-paris8.fr/10.3917/dbu.delbr.2008.01
Fichier principal
Vignette du fichier
Présentation R2QVT Final.pdf (572.42 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04589826 , version 1 (27-05-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04589826 , version 1

Cite

Laureline Loreau Rizzato, Carole Lefevre. Traumatisme vicariant, l’influence des groupes de parole d’ARM, sur le ricochet traumatique. 3è journée d’étude du R2QVT, May 2024, Lille, France. ⟨hal-04589826⟩
2 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More