Connaissance et perception sociale de l’espèce invasive tulipier du Gabon sur les îles de Tahiti et Moorea (Polynésie française) - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles VertigO : La Revue Électronique en Sciences de l'Environnement Year : 2024

Knowledge and social perception of the African tulip tree species on the islands of Tahiti and Moorea (French Polynesia)

Connaissance et perception sociale de l’espèce invasive tulipier du Gabon sur les îles de Tahiti et Moorea (Polynésie française)

Abstract

The African tulip tree, Spathodea campanulata, is an invasive species introduced on the island of Tahiti in 1932 and officially declared a "threat to biodiversity in French Polynesia" in 1998. As part of the CADISPAT project (Dispersal ability of Spathodea, 2019-2020) devoted to the study of the dispersion of the African tulip tree in the Society Archipelago in French Polynesia, a survey by questionnaire was conducted among 291 people on the islands of Tahiti and Moorea in September 2019. The aim of this survey was to collect information on the level of knowledge and the societal representations of the local population on this invasive species. The results of the survey revealed an overall low level of knowledge of the tulip tree, even if it varies somewhat according to a certain number of socio demographic criteria and a social perception which seems rather positive. If the African tulip tree is described, in a pragmatic way, as invasive and assimilated to a certain number of nuisances, it also appears to be very appreciated for the aesthetic character of its red flowering and is associated with various functions. This recalls the importance of trees in Ma'ohi culture, but also seems to suggest a certain cultural appropriation of African tulip tree introduced into French Polynesia almost 100 years ago today. This could limit the population's support for the management of this invasive species.
Le tulipier du Gabon, Spathodea campanulata, est une espèce exotique envahissante introduite sur l’île de Tahiti en 1932 et déclarée officiellement « menace pour la biodiversité en Polynésie française » en 1998. Dans le cadre du projet CADISPAT (CApacité de DIspersion de SPAThodea, 2019 2020) consacré à l’étude de la dispersion du tulipier du Gabon dans l’archipel de la Société en Polynésie française, une enquête par questionnaire a été conduite en septembre 2019 auprès de 291 personnes sur les îles de Tahiti et Moorea afin de recueillir des informations sur le niveau de connaissance et les représentations sociétales de la population locale sur cette espèce invasive. Les résultats de l’enquête ont révélé un niveau de connaissance du tulipier globalement faible, même s’il varie quelque peu en fonction d’un certain nombre de critères socio démographiques et une perception sociale qui semble plutôt positive. Si le tulipier du Gabon est décrit, de manière pragmatique, comme envahissant et assimilé à un certain nombre de nuisances, il apparaît également très apprécié pour le caractère esthétique de sa floraison rougeoyante et est associé à diverses fonctions. Ce qui rappelle l’importance des arbres dans la culture ma’ohi, mais semble aussi suggérer une certaine appropriation culturelle du tulipier introduit en Polynésie française il y a aujourd’hui près de 100 ans. Celle-ci pourrait limiter l’adhésion de la population à la gestion de cette espèce invasive.
No file

Dates and versions

hal-04582555 , version 1 (22-05-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04582555 , version 1

Cite

Françoise Cognard, Frederic Faucon, Sébastien Larrue. Connaissance et perception sociale de l’espèce invasive tulipier du Gabon sur les îles de Tahiti et Moorea (Polynésie française). VertigO : La Revue Électronique en Sciences de l'Environnement, 2024, 24 (1). ⟨hal-04582555⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More