Quand commencent les comptes, ou la remise en cause du don - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles @GRH Year : 2021

When calculation begins, or the questioning of the logic of gift

Quand commencent les comptes, ou la remise en cause du don

Abstract

Many organizations engage in a process of "liberation management", relying on the ability of employees to self-motivate and organize themselves in their work, which implies a strong commitment on their part. Surprisingly, the literature on the subject rarely questions the conditions of this commitment and its recognition. The article reports an intervention-research carried out within a liberated company confronted with a deep crisis of employee commitment and recognition. It proposes to step aside from the traditional approach of recognition in HRM, which generally involves the notion of calculation between contribution and retribution, and to consider the logic of gift, where the challenge is to recognize what is given in the work, without excluding a share of calculation. The empirical study makes it possible to identify two dominant logics, that of gift and that of calculation, simultaneously present in the field, and what each of them produces. A reading by the logic of gift shows that employees switch to the logic of calculation and contract when they are no longer satisfied by the company, signaling a break in the dynamics of gift. The article points to the issue of recognition as a means of fueling the fragile balance of the dynamics of giving and commitment.
De nombreuses organisations s’engagent dans le courant des entreprises libérées, misant sur la capacité des salariés à s’auto-motiver et à s’organiser eux-mêmes dans leur travail, ce qui implique de leur part un fort engagement. Étonnamment, la littérature sur le sujet interroge très peu les conditions de cet engagement et sa reconnaissance. L’article rapporte une recherche-intervention réalisée au sein d’une entreprise libérée, confrontée à une profonde crise d’engagement de ses salariés et de reconnaissance. Il propose de sortir de l’approche de la reconnaissance traditionnelle en GRH qui mobilise généralement la notion de calcul entre contribution et rétribution, et d’envisager la logique du don, où l’enjeu est alors de reconnaître ce qui est donné dans le travail, sans exclure pour autant une part de calcul. L’étude empirique permet ainsi d’identifier deux logiques dominantes, celle du don et celle du calcul, présentes simultanément sur le terrain, et ce que chacune d’elles produit. Une lecture par le don montre que les salariés basculent dans la logique du calcul et du contrat dès lors qu’ils ne trouvent plus leur compte dans l’entreprise, signalant une rupture de la dynamique du don. L’article pointe l’enjeu de la reconnaissance pour alimenter l’équilibre fragile de la dynamique du don et de l’engagement.
Fichier principal
Vignette du fichier
Bossard-Préchoux & Grevin 2021.pdf (456.93 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04324190 , version 1 (05-12-2023)

Identifiers

Cite

Véronique Préchoux, Anouk Grevin. Quand commencent les comptes, ou la remise en cause du don : Recherche-intervention sur la reconnaissance dans une entreprise libérée. @GRH, 2021, 41 (4), pp.109-139. ⟨10.3917/grh.041.0109⟩. ⟨hal-04324190⟩
20 View
12 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More