Les sapins du plafond à caissons du complexe cultuel gallo-romain de Saint-Martin-au-Val, Autricum-Chartres (Eure-et-Loir) : projet d'approches interdisciplinaires pour la caractérisation des boisements, de la provenance, du choix et du travail du bois. - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2023

Les sapins du plafond à caissons du complexe cultuel gallo-romain de Saint-Martin-au-Val, Autricum-Chartres (Eure-et-Loir) : projet d'approches interdisciplinaires pour la caractérisation des boisements, de la provenance, du choix et du travail du bois.

Abstract

Depuis une quinzaine d'années, un programme de recherche dirigé par la Direction de l'Archéologie de la ville de Chartres, porte sur la fouille et l'étude d'un complexe cultuel gallo-romain à Chartres en Eure-et-Loir. Construit entre la fin du Ier siècle et le début du IIe siècle, ce dernier d'une superficie estimée à plus de 10 hectares est implanté à moins d'un kilomètre au sud du centre administratif et politique de la ville romaine. Il regroupe un grand temple avec galeries de circulation, longé à l'est par un portique rythmé de plusieurs bâtiments. Au nord, en contrebas du podium d'un autel dédié à Apollon, une fontaine monumentale, particulièrement bien conservée, a été mise au jour. Au sein de cet édifice, dont les placages de marbres colorés importés d'Italie, de Grèce et de Turquie sont encore visibles, trois bassins ont été dégagés dont deux d'apparat. Ces derniers contenaient près de 2000 pièces de bois d'un plafond à caissons hexagonaux et rhombiques décorés et d'une charpente dans un état de conservation exceptionnel. C'est un incendie et une remontée rapide de la nappe phréatique qui sont à l'origine de sa préservation. Les épais remblais de démolition de la rivière l'Eure ont achevé de sceller cet ouvrage. Ce corpus ligneux inédit dans le monde romain occidental se compose de chêne (Quercus à feuillage caduc) pour les éléments de charpente, de sapin (Abies alba) pour quelques pièces de charpente et les poutres, poutrelles et planches constitutives des caissons, et de tilleul (Tillia sp.) pour les décors sculptés de ces derniers. Ce sont les 560 sapins du corpus, une essence exogène au territoire d'Autricum, et plus largement de la région, qui retiennent notre attention pour cette présentation. En Gaule, les données bioarchéologiques révèlent que le sapin est une essence régulièrement attestée dans l'architecture romaine, mais la question de son origine est souvent posée. Archéologiquement, il semble y avoir un avant et un après période romaine, symptomatique peut-être, d'une gestion particulière du sapin. En parallèle, les auteurs latins décrivent et connaissent très bien les qualités techniques et mécaniques de cette espèce. Le cas des bois de Saint-Martin-au-val vient renforcer ces observations et permet la mise en place d'un projet scientifique interdisciplinaire. L'un des objectifs de cette recherche sur ce corpus est donc ici de caractériser la provenance et la morphologie des boisements choisis pour la confection du plafond et ainsi se poser la question de l'économie du bois pour une ville telle qu'Autricum. C'est également à partir de l'analyse du travail des artisans qu'il est possible de renseigner la gestion et la transformation d'un arbre en élément de caisson. Pour ce faire, c'est toute une chaine opératoire analytique et interdisciplinaire qui est mise en place alliant Sciences Humaines et sociales, Sciences végétales et animales, et géosciences : xylo-entomologie, dendrochronologie et dendroprovenance, relecture des textes antiques, tracéologie, géochimie isotopique, analyse ADN, encore l'utilisation de l'infrarouge (FTIR) alliée à la phytochimie.
No file

Dates and versions

hal-04081340 , version 1 (25-04-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04081340 , version 1

Cite

Magali Toriti, Yannick Ledigol, Bruno Bazin, Clothilde Azzi, Emmanuel Bouilly, et al.. Les sapins du plafond à caissons du complexe cultuel gallo-romain de Saint-Martin-au-Val, Autricum-Chartres (Eure-et-Loir) : projet d'approches interdisciplinaires pour la caractérisation des boisements, de la provenance, du choix et du travail du bois.. XXIVe COLLOQUE DU GMPCA, CEPAM (CNRS, Université Côte d'Azur), Apr 2023, Nice, France. ⟨hal-04081340⟩
24 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More