« Toute l’horreur de l’inconnu » : la figure de l’Autre, entre fascination et rejet, dans l’anticipation française (1908-1953) - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Eidôlon Year : 2018

« Toute l’horreur de l’inconnu » : la figure de l’Autre, entre fascination et rejet, dans l’anticipation française (1908-1953)

Abstract

La manière de traiter le rapport à l’altérité pourrait bien fonder un principe de structuration sous-jacent pour l’anticipation française du premier XXe siècle, en donnant forme et justification à plusieurs caractéristiques déjà identifiées, à savoir la méfiance à l’égard du progrès technique, le pessimisme quant aux capacités de l’humanité à dépasser ses limitations morales et sociales, et le recours à la perspective d’une fin du monde pour dramatiser le récit . En effet, qu’il s’agisse d’un phénomène réduit ou d’un changement radical de paradigme pour l’humanité, les différentes figures de l’Autre servent à marquer les limites du savoir et du pouvoir humains, en ouvrant la perspective qu’existent des choses impossibles à comprendre et à maîtriser, donc à assimiler. Néanmoins, ce rapport problématique à l’altérité, s’il est porteur d’abord d’un grand dynamisme narratif, est sans doute aussi à la source de l’importance croissante d’une esthétique de la mise à distance, par la satire et l’ironie, dont la logique d’autodérision a peut-être sapé toute possibilité de constitution d’un grand récit de l’anticipation française.
No file

Dates and versions

hal-03966761 , version 1 (31-01-2023)

Licence

Identifiers

Cite

Simon Bréan. « Toute l’horreur de l’inconnu » : la figure de l’Autre, entre fascination et rejet, dans l’anticipation française (1908-1953). Eidôlon, 2018, pp.99-108. ⟨10.4000/books.pub.14118⟩. ⟨hal-03966761⟩
21 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More