Codes de l'écrit : Graphies et ponctuation (Partie 4) - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2020

Codes de l'écrit : Graphies et ponctuation (Partie 4)

Abstract

Chapitre 25 - Introduction (YC et GP)
25.1 Pourquoi traiter des graphies dans une grammaire du français ?
25.2 Historiographie : historiens de l’orthographe et éditeurs de textes
25.2.1 Orthographe et histoire de la langue
25.2.2 Écrire une histoire de l’orthographe française
25.2.3 Histoire de l’orthographe et tentatives de réforme
25.2.4 Pratiques éditoriales. La graphie comme voie d’accès à la phonie ?
25.2.5 Une histoire du code graphique dans la Grande GrammaireHistorique du Français (GGHF)
25.2.6 Définition du corpus : une hétérogénéité nécessaire

Chapitre 26 - Graphies : des usages à la norme (YC, GP et ELP)
26.1 Oral et écrit
26.2 Qui écrit et pour qui ?
26.2.1 Le manuscrit
26.2.2 Copistes et systèmes graphiques
26.3 Le livre imprimé
26.3.1 Imprimeurs et graphies
26.3.2 Les écrivains et les choix graphiques
26.3.3 Destinataires de l’écrit : la lecture et les lecteurs
26.3.4 Ateliers, chancelleries, Académie, École
26.3.5 Choix graphiques et écriture : l’influence du graphétique
26.3.6 Au-delà de l’écriture : mise en page et oralisation
26.4 L’alphabet latin pour une langue romane
26.5 Les graphies dans les manuscrits du Moyen Age
26.5.1 Les frontières du mot
26.6 Les paramètres du diasystème médiéval
26.6.1 Variation diatopique, diaphasique et diastratique
26.6.2 Variations individuelles et système
26.6.3 Prose et vers
26.7 De la pratique à la norme prescriptive : la fabrique de l’orthographe
26.7.1 La période prénormative (9e-13e s.)
26.7.2 Premiers discours normatifs : les traités orthographiques du moyenfrançais
26.7.2.1 La structure des traités
26.7.2.2 Une description raisonnée des usages
26.7.2.3 Un « bon usage » orthographique ?
26.7.2.4 La « concordance » avec le latin
26.7.2.5 Les destinataires des traités du moyen français
26.7.3 Orthographes anciennes et orthographes réformées
26.7.3.1 Les nouveaux signes d’imprimerie
26.7.3.2 Palsgrave et les premières propositions
26.7.3.3 Geoffroy Tory, le Champ fleury et la Briefve doctrine
26.7.3.4 Jacques Dubois et la lettre suscrite
26.7.3.5 Les « bâtisseurs d’orthographe »
(a. Louis Meigret / b. Jacques Peletier du Mans / c. Ramus / d. Les conservateurs)
26.8 Actualités orthographiques
26.8.1 Les Rectifications de 1990 et la tolérance orthographique
26.8.1.1 Règles de l’orthographe rectifiée
a. Principes généraux
b. Le trait d’union
(i. Mots composés : suppression du trait d’union / ii. Les numéraux : extension du trait d’union)
c. Orthographe grammaticale
(i. Singulier et pluriel des noms composés / ii. Le pluriel des emprunts / iii. Le participe passé du verbe laisser)
d. Le tréma et les accents
(i. Le tréma / ii. Accent grave sur e / iii. Accent aigu sur e / iv. Accent circonflexe)
e. Les verbes terminés en -eler et -eter
f. Rectification d’autres anomalies
g. Recommandations générales pour les néologismes etles emprunts
26.8.1.2 Institutionalisation des Rectifications
26.8.2 Les scriptures électroniques
26.8.2.1 Des contraintes venues du support
26.8.2.2 Les procédés de l’écriture SMS .
26.8.2.3 Alternances de code
26.8.2.4 Les facteurs de lisibilité
26.8.2.5 Apprentissage de la norme et variation

Chapitre 27 - Graphématique et graphétique en diachronie : les principaux phénomènes (YC et GP)
27.1 Les digraphes et leur utilisation en diachronie
27.1.1 La double origine des digraphes
27.1.2 Les premiers digraphes : la notation des phonèmes consonantiques
27.1.2.1 Les notations de la palatalité
27.1.3 La notation des phonèmes vocaliques
27.1.3.1 Les graphies historiques d’une ancienne diphtongue
27.1.3.2 Le digraphe est la marque d’un ancien hiatus
27.1.3.3 La vocalisation de l antéconsonantique
27.1.4 Interprétation des digraphes
27.2 Les lettres dites « étymologiques »
27.2.1 Une mutation du code graphique
27.2.1.1 Les causes du changement
27.2.1.2 La fin de la syllabe : une place muette pour une informationnouvelle sur le mot
27.2.1.3 Fonction diacritique
27.2.1.4 La distinction des homophones, vers la logographie
27.2.1.5 L’organisation du lexique
27.2.1.6 La régulation des graphies
27.2.2 Adossement au proto-système du latin
27.2.2.1 Lien avec la phonographie
27.2.3 Les causes de l’éviction partielle des lettres étymologiques
27.2.3.1 Les défenseurs du phonocentrisme
27.3 Les consonnes doubles
27.3.1 Un point névralgique dans le code graphique du français
27.3.2 Les consonnes doubles en latin et la simplification en latin parlé tardif
27.3.3 Les consonnes doubles en ancien français
27.3.3.1 Fonction logographique
27.3.3.2 Fonction phonographique
27.3.4 Les consonnes doubles en moyen français et en français moderne
27.3.4.1 Un procédé purement graphique
27.3.4.2 Valeur phonographique contextuelle
27.3.4.3 Concurrence d’autres systèmes diacritiques : les accents
27.3.4.4 Fonction morphographique
27.3.5 Le plurisystème : lettres étymologiques, consonnes doubles etaccents
27.3.5.1 Les étapes d’une rationalisation
27.3.6 La réarticulation des consonnes doubles et le cas de la gémination
27.3.7 Les accents
27.4 Quelques graphèmes en diachronie
27.4.1 La lettre e
27.4.1.1 Sous-différenciation du code graphique médiéval ousurnorme orthographique moderne ?
27.4.1.2 Quel contexte pour le code graphique ?
27.4.2 La lettre h
27.4.2.1 h initial
27.4.2.2 h composant de digraphe
27.4.2.3 h disjoncteur, marque de la frontière syllabique oudiacritique
27.4.2.4 h comme marque de l’interjection
27.4.3 La lettre y
27.5 Phénomènes phonétiques et graphies
27.5.1 Les graphies de la nasalité
27.5.1.1 La nasalisation des voyelles au Moyen Age
27.5.1.2 Les premières graphies de la nasalité
27.5.1.3 La dénasalisation partielle
27.5.1.4 Chronologie, norme et variation

Chapitre 28 - Ponctuation (ELP)
28.1 Introduction .
28.1.1 Définition
28.1.2 Graphématique diachronique et ponctuation
28.1.3 Signes et fonctions
28.1.3.1 Graphies du mot et ponctuation du mot
(a. Graphèmes alphabétiques ou segmentaux / b. Graphèmes suprasegmentaux ou signes de ponctuation du mot)
28.1.3.2 Ponctuation de l’énoncé
(a. Ponctuation démarcative / b. Ponctuation énonciative) 28.1.3.3 Ponctuation du texte
28.2 Histoire de la ponctuation : origine et théories
28.2.1 Origine des signes de ponctuation
28.2.2 La ponctuation dans les manuscrits
28.2.3 La ponctuation dans les imprimés
28.2.4 Tableau des signes de ponctuation en diachronie
28.3 Histoire de la ponctuation : signes et fonctions
28.3.1 Graphie et ponctuation du mot
28.3.1.1 Graphèmes alphabétiques ou segmentaux du mot (accents,majuscules, graphie du nom propre)
(a. Graphèmes accentués / b. Écriture du nom propre et opposition majuscule /minuscule)
28.3.1.2 Graphèmes suprasegmentaux ou signes de ponctuation dumot (séquenciation, apostrophe, trait de division, traitd’union)
(a. Le blanc et la séquenciation des mots / b. L’apostrophe et la séquenciation des mots / c. Le trait d’union et le trait de division)
28.3.2 Ponctuation de l’énoncé
28.3.2.1 Ponctuation démarcative
28.3.2.2 Ponctuation rythmique et ponctuation syntaxique en ancienet moyen français
(a. Ponctuation rythmique / b. Ponctuation syntaxique
28.3.2.3 Théories et pratiques au 16e s.
28.3.2.4 Théories et pratiques aux 17e et 18e s.
28.3.2.5 Français moderne et contemporain
28.3.3 Ponctuation et modalités énonciatives : les rapports oral / écrit
28.3.3.1 Ancien français et moyen français
28.3.3.2 Français préclassique et français classique
28.3.3.3 Français moderne et français contemporain
28.3.4 Ponctuation énonciative et discours rapporté
28.3.4.1 Ancien français et moyen français
(a. Signes de ponctuation syntaxique ou démarcative / b. Rubriques énonciatives)
28.3.4.2 Français préclassique et français classique (a. Les 16e et 17e siècles / b. Le 18e siècle)
28.3.4.3 Français moderne et français contemporain 28.3.5 Ponctuation, stylistique et poétique

Domains

Linguistics
No file

Dates and versions

hal-03897497 , version 1 (13-12-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03897497 , version 1

Cite

Gabriella Parussa, Yvonne cazal. Codes de l'écrit : Graphies et ponctuation (Partie 4). Christiane Marchello-Nizia; Bernard Combettes; Sophie Prévost; Tobias Scheer. Grande Grammaire Historique du français (GGHF), 1, De Gruyter, pp.491-614, 2020, 978-3-11-034553-7. ⟨hal-03897497⟩
49 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More