Féminisme et polygamie chez Ken Bugul, Ousmane Sembène et Véronique Tadjo - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue Critique de Fixxion Française Contemporaine Year : 2022

Féminisme et polygamie chez Ken Bugul, Ousmane Sembène et Véronique Tadjo

Abstract

Le 11 juin 2020, Assa Traoré a fait polémique en défendant la polygamie de son père dans Paris Match 1. Ce discours, émanant d'une femme affirmant son féminisme, suscite en effet la réflexion. La polygamie semble, d'un point de vue occidental, être une forme de domination masculine particulièrement brutale, et nombreuses sont les écrivaines à la dénoncer, en se revendiquant d'une culture subsaharienne : on pense au récent Les Impatientes de Djaïli Amadou Amal, ou à Celles qui attendent de Fatou Diome. Pourtant, le débat autour des propos d'Assa Traoré a prouvé, s'il était besoin, que le refus d'écouter une parole défendant la polygamie est souvent teinté de racisme, comme l'affirme d'ailleurs la jeune femme 2. S'ils et elles sont bien moins nombreux•ses, certain•es écrivain•es subsahariens•nes proposent pourtant une vision nuancée, voire élogieuse, de la polygamie. 2 J'étudierai trois oeuvres appartenant à cette catégorie : Riwan ou le chemin de sable de Ken Bugul, la nouvelle « Les trois jours », issue du recueil Voltaïque d'Ousmane Sembène et Loin de mon père de Véronique Tadjo. Je chercherai à montrer comment ces oeuvres, traitant du thème de la polygamie, permettent la mise en oeuvre d'une réflexion intersectionnelle. 3 Cette théorie, attribuée à K. W. Crenshaw 3 , est résumée ainsi par Lmadani et Moujoud : Le Black feminism présente l'intérêt de soumettre la science, les luttes sociales et le féminisme au regard critique de la théorie de l'intersectionnalité des rapports sociaux de pouvoir. Cette théorie est un outil méthodologique pour analyser les sociétés ou plus spécifiquement les positions des groupes sociaux traversés par différents rapports de domination. Elle est également à considérer comme un processus d'objectivation permettant un regard réflexif sur la position de chercheur-e au sein des structures de production du savoir. 4 11 Le Serigne oppose avec humour et légèreté une certaine conception du rôle des femmes

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
Coste_V2_polygamie feěminisme_avec dernieĚres demandes surligneěes.pdf (291.42 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution

Dates and versions

hal-03861223 , version 1 (19-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03861223 , version 1

Cite

Marion Coste. Féminisme et polygamie chez Ken Bugul, Ousmane Sembène et Véronique Tadjo. Revue Critique de Fixxion Française Contemporaine, 2022. ⟨hal-03861223⟩
134 View
97 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More