Individuel dess(e)in. Quel avenir pour le parc des maisons individuelles en première couronne des agglomérations françaises face à la transition énergétique ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Reports Year : 2021

Individuel dess(e)in. Quel avenir pour le parc des maisons individuelles en première couronne des agglomérations françaises face à la transition énergétique ?

Maria Diaz‐lopez
Caroline Varlet
  • Function : Author
Aline Barlet
  • Function : Author
  • PersonId : 1010462
Denis Bruneau
  • Function : Author

Abstract

Dans un contexte de transition énergétique, l’objet de cette recherche consistait à étudier l’adaptation et la transformation du parc des maisons individuelles existantes en première couronne de plusieurs agglomérations françaises (Paris, Nantes, Orléans, Grenoble) au regard des nouvelles exigences de confort thermique et spatial. Avec environ 57 % des logements, le parc immobilier constitué par les maisons individuelles (MI) est prédominant dans la consommation d'énergie de l'habitat en France. Le renouvellement de ce parc en termes de confort technique et de qualité architecturale est considéré comme l'une des priorités pour faire face aux enjeux climato-énergétiques contemporains. Plusieurs mesures ont été prises ces quinze dernières années en France : suite au Grenelle de l’Environnement en 2007, les lois Grenelle 1 (3 août 2009) et Grenelle 2 (12 juillet 2010) ont été votées. Celles-ci stipulent une rénovation des constructions existantes (art. 5), et fixent une limite de la consommation des bâtiments neufs en énergie primaire à 50 kWh/m²/an (art. 4). Cette dernière exigence a été mise en place avec la RT 2012 (réglementation thermique). La future RT 2020 devrait quant à elle entraîner la construction de bâtiments à énergie positive (BEPOS). La loi ALUR (14 mars 2014) favorise, elle, une densification du pavillonnaire en supprimant les COS (Coefficient d’occupation des sols) et la dimension minimale des surfaces de terrain pour construire. Dans le cadre de cette recherche, nous nous sommes intéressés à la manière de repenser ce patrimoine bâti. en documentant les évolutions de diverses situations du parc des MI à partir de plusieurs terrains, au prisme des trajectoires habitantes de différents types de propriétaires. En effet, la démolition et la construction de nouvelles MI performantes ne peuvent être réalisées à court terme. Une partie importante du parc de MI devra être rénovée dans les prochaines années pour que la consommation d’énergie dans le bâti ait des chances de s'infléchir réellement. Déjà, on peut observer une diversité de situations quant à la forme prise par la rénovation de ces maisons individuelles : mise en place de dispositifs techniques visant à améliorer le confort thermique, modifications morphologiques, extensions, réaménagements… Quatre terrains d’étude ont été choisis dont les parcs de maisons individuelles font l’objet d’enjeux fonciers et économiques importants : Fontenay-aux-Roses pour Paris, Rezé pour l’agglomération nantaise, la commune de Saint Egrève pour Grenoble, et Olivet pour Orléans. Cette recherche sur l’évolution des maisons individuelles existantes suite aux nouvelles exigences thermiques comprend deux volets : • Une étude située de l’évolution du pavillonnaire existant dans les quatre terrains d’études choisis, comprenant : -des analyses géographique, historique, typologique… afin de mettre en évidence les particularités du pavillonnaire et de son parcellaire ; -des entretiens auprès des maires, des services techniques, des agences immobilières, de propriétaires ; -des études multicritères de maisons ayant fait récemment l’objet de travaux, intégrant des typologies différentes. • Une réflexion prospective, correspondant à une recherche par le projet : -à partir des analyses, nous effectuons des suggestions de transformations opérationnelles voire un travail projectuel pour certains des territoires analysés afin de favoriser leur amélioration thermique et spatiale et/ou une restructuration ; -l’étude sur les évolutions possibles privilégie, au-delà de l’échelle individuelle de ces maisons, celle des îlots qui les structurent et permet de sélectionner différents terrains comme autant de cas de figures à tester. Tout au long de l’étude, un état de l’art sur le thème de la transformation du pavillonnaire sera poursuivi afin de prendre en compte les évolutions constantes des recherches et des projets sur le sujet. L’interaction pédagogique est prévue à plusieurs niveaux : - par l’engagement d’étudiants des différents cycles LMD participant à la réalisation des objectifs de recherche ; - par la sensibilisation dans le cadre de module de projet, mais aussi de cours théoriques sur la pathologie des bâtiments, aux questions actuelles essentielles de la rénovation thermique et d’une densification « soutenable » du parc de maisons individuelles existants. Ce projet a engagé des équipes de recherche de cinq écoles l’UR AMP de l’ENSA de Paris la Villette, l’UR CRENAU de l’UMR AAU de l’ENSA de Nantes, l’UR CRESSON de l’UMR AAU de l’ENSA de Nantes, l’UR GRECCAU de l’ENSAP de Bordeaux, mais également des professionnels. Son objectif était double : -produire une synthèse actualisée des connaissances sur le devenir du parc des maisons individuelles en première couronne des agglomérations françaises, questionnant l’obsolescence de ce patrimoine face aux enjeux de la transition énergétique contemporaine, par des enquêtes auprès des différents acteurs (maires, directeurs des services techniques, agences immobilières, propriétaires…) et par des analyses de travaux réalisés ; -réfléchir à des propositions de transformations « frugales » du pavillonnaire, à partir d’une recherche par le projet, en synergie interdisciplinaire entre praticiens, chercheurs et habitants, proposant une réflexion à l’échelle des îlots, appropriables conjointement et transversalement par tous, afin d’élaborer un paysage bâti soutenable.
Fichier principal
Vignette du fichier
Document final individuel dessein version light15092021(1).pdf (106.42 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03760978 , version 1 (18-10-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03760978 , version 1

Cite

Yann Nussaume, Daniel Siret, Céline Drozd, Magali Paris, Rainer Kazig, et al.. Individuel dess(e)in. Quel avenir pour le parc des maisons individuelles en première couronne des agglomérations françaises face à la transition énergétique ?. [Rapport de recherche] ARCHIXX-2021-NUS, BRAUP; AMP HESAM / MC; ENSA Paris la Villette; UMR AAU CRENAU; UMR AAU CRESSON; ENSA Nantes; ENSA Grenoble. 2021. ⟨hal-03760978⟩
200 View
13 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More