Attention aux mots d’ordre ! Éléments pour une enquête sur la signification de l’État - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Tracés : Revue de Sciences Humaines Year : 2022

Watch out for watchwords! Notes for an inquiry on the signification of the State

Attention aux mots d’ordre ! Éléments pour une enquête sur la signification de l’État

Abstract

The State (its nature, its meaning) is often decoded in terms of watchwords, with attention to the instructions and orientations that would turn the State into a “Welfare State”, a “Neoliberal State”, a “Police State”, or, say, a “Democratic State”. This is particularly the case in the study of transitional situations, i.e. reform or modernization of the State. But this approach also calls for attention to failures, misappropriations, ambiguities and, in short, the degree of barrenness a watchword may carry. What is a watchword, though? And how can it serve an inquiry into the meaning of the State? A few answers are offered here, based on a study on the circulation of the “government-as-a-platform” motto in France (“État plateforme”). Six aspects ought to be considered: the watchword’s ascendancy (i.e. paternity, authority), its ambivalence (semiotic indeterminacies), its carriage (infrastructure and organization), its extension (semiotic grip), its exhaustion (loss of traction), and its sedimentation (the watchword becomes a reflexive concept for political science).
L’État se voit souvent interprété selon l’angle du « mot d’ordre » : son sens est ainsi décodé à partir du faisceau d’instructions qui en feraient un État tantôt « providence », « stratège », « policier », « colonial », « démocratique », « autoritaire » ou « néolibéral ». Cet angle est privilégié pour l’interprétation de situations de réforme ou de modernisation dans lesquelles l’État se soumet à un exercice d’explicitation de son nouveau caractère. Ce genre d’approche est alors doublée de son pendant : celui d’une analyse des ratages, glissements, résistances ou bifurcations qui font du mot d’ordre un simple instrument d’agitation sémantique, sans réelles conséquences. Mais qu’est-ce qu’un mot d’ordre ? Et comment peut-on en faire un véhicule analytique pour explorer la signification de l’État ? Une réponse est proposée à partir du cas du mot d’ordre de l’« État plateforme » et de sa circulation. Elle invite à distinguer une série de points de passage dans la translation du mot d’ordre : ascendant (l’autorité voire la paternité du mot d’ordre), ambivalence (les indéterminations sémantiques dans les jeux de circulation ou l’importation du mot d’ordre), portage (l’ancrage institutionnel, bureaucratique et professionnel), extension (les situations d’emprise sémantique concrète), épuisement (la diminution de la force sémantique, l’essoufflement de la vague), décantation (il se transforme en clé réflexive, c’est-à-dire en concept de science politique).
Fichier principal
Vignette du fichier
Alauzen-Muniesa-Attention aux mots d'ordre-Tracés-2022.pdf (355.21 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03740078 , version 1 (26-01-2024)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Marie Alauzen, Fabian Muniesa. Attention aux mots d’ordre ! Éléments pour une enquête sur la signification de l’État. Tracés : Revue de Sciences Humaines, 2022, 43 (43), pp.35-54. ⟨10.4000/traces.14146⟩. ⟨hal-03740078⟩
139 View
6 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More