La nouvelle vie numérique des archives et collections ethnographiques - Archive ouverte HAL Access content directly
Special Issue Ateliers d'anthropologie Year : 2022

La nouvelle vie numérique des archives et collections ethnographiques

Abstract

What is digital technology doing to archives and ethnographic collections? In many fields where the responsibility to return material and documentary collections has been an ethical issue for researchers, curators and their respective institutions for thirty years, the use of new technologies has not only offered an alternative to the physical return of objects requested by communities, but also opened new collaboration possibilities between the various actors brought into contact by objects, sounds, images or texts. In response to recommendations by public authorities and demands by numerous native groups, digitisation enables the development of new collection access policies and the development their use and promotion, by researchers, students, artists, and the descendants of people represented. Collaborations on restitution projects, whether through websites, digital platforms, or community archives, offer new possibilities for revitalising endangered languages and cultural processes, and for creating new discourses and knowledge about the returned materials. Through a deliberately wide range of perspectives (ethnologists, curators, heads of heritage institutions, artists, archivists), this special issue, consisting of eight articles and a general introduction by three authors, examines the effects that digital technology has on the use of ethnographic archives and collections, from the issues surrounding access to data by different actors, to the many creative applications that they make possible, in institutions and within different communities of users. The authors were encouraged to mine their own experience with digital promotion in order to analyse how these creations are received, and examine how they are used by researchers, artists, the general public, and descendants of the groups that are the subject of the studies. In light of calls for anthropologists to promote research and archives, does digital technology not too often seem like a panacea? And as a tool, does its application not still present various problems and require specific forms of mediation, particularly in the field of ethnographic archives?
Qu’est-ce que le numérique fait aux archives et aux collections ethnographiques ? Sur de nombreux terrains où la question de la restitution des collections matérielles et documentaires se pose depuis trente ans comme une responsabilité éthique pour les chercheurs, les conservateurs et leurs institutions respectives, le recours aux nouvelles technologies a non seulement offert une alternative au retour physique des objets demandé par les communautés, mais aussi ouvert des possibilités de collaborations inédites entre les différents acteurs mis en relation par les objets, les sons, les images ou les textes. En réponse aux préconisations des pouvoirs publics et aux revendications de nombreux groupes autochtones, la numérisation permet ainsi de développer de nouvelles politiques d’accès aux collections et d’en développer les usages ou les valorisations, par des chercheurs ou étudiants, par les descendants des personnes représentées et par des artistes. Les collaborations sur des projets de restitution, que cela soit par la médiation de sites internet, de plateformes numériques ou d’archives communautaires, ouvrent de nouveaux horizons pour les processus locaux de revitalisation de langues et de pratiques culturelles menacées, mais aussi pour la création de nouveaux discours et de savoirs autour des matériaux restitués. Le dossier composé de huit articles et d’une introduction générale écrite à six mains interroge à travers une diversité assumée de perspectives (ethnologues, conservateurs, responsables d’institutions patrimoniales, artistes, archivistes) les effets du numérique dans les usages des archives et des collections ethnographiques, depuis les enjeux entourant l’accès aux données par différents acteurs jusqu’aux nombreuses pratiques créatives qui en découlent, dans les institutions et au sein de différentes communautés d’utilisateurs. Les auteurs ont été encouragés à s’appuyer sur leur propre expérience de valorisation numérique pour analyser la réception de ces réalisations et examiner les usages qui en sont faits par les chercheurs, les artistes, le grand public ainsi que par les descendants des groupes concernés par les enquêtes. Au regard des injonctions de valorisation de la recherche et des archives qui nous sont faites en tant qu’anthropologues, le numérique n’apparaît-il pas trop souvent comme une panacée et ne reste-t-il pas un outil dont l’application, en particulier dans le domaine des archives ethnographiques, comporte de nombreuses difficultés, et appelle des formes spécifiques de médiation ?

Dates and versions

hal-03268878 , version 1 (23-06-2021)

Identifiers

Cite

Jessica de Largy Healy, Sophie Blanchy, Marie-Dominique Mouton. La nouvelle vie numérique des archives et collections ethnographiques : Partage, regards croisés, restitution et question éthiques. Ateliers d'anthropologie, 51, 2022, ⟨10.4000/ateliers.15579⟩. ⟨hal-03268878⟩
48 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More