Les opérateurs de téléphonie mobile plus taxés que les mines d’or en Afrique ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Other Publications FERDI Notes brèves / Policy briefs Year : 2020

Les opérateurs de téléphonie mobile plus taxés que les mines d’or en Afrique ?

Abstract

La taxe sur les appels internet via WhatsApp, Skype ou Viber a déclenché de nombreuses protestations au Liban entraînant la crise politique du pays quelques mois plus tard. De nombreux autres pays, particulièrement en Afrique sub-saharienne (comme l’Ouganda, la Zambie, ou encore le Kenya) ont instauré ou ont essayé d’instaurer (Bénin) des taxes similaires. Ces expériences n’illustrent pas seulement l’effort des gouvernements à taxer de nouvelles bases, mais aussi la sensibilité politique de certaines bases taxables et le design parfois inadéquat de ces taxes qui prennent souvent la forme de droits d’accises spécifiques. De telles taxes s’ajoutent à celles déjà existantes et particulières au secteur des télécommunications.
Fichier principal
Vignette du fichier
FERDI-B214-Les opérateurs de téléphonie mobile plus taxés que les mines d’or en Afrique.pdf (346.18 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publication funded by an institution

Dates and versions

hal-03109009 , version 1 (13-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03109009 , version 1

Cite

Grégoire Rota-Graziosi, Fayçal Sawadogo. Les opérateurs de téléphonie mobile plus taxés que les mines d’or en Afrique ?. 2020. ⟨hal-03109009⟩
129 View
383 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More