COVID 19, une raison supplémentaire pour fiscaliser l’aide internationale, et non l’inverse - Archive ouverte HAL Access content directly
Other Publications FERDI Notes brèves / Policy briefs Year : 2020

COVID 19, une raison supplémentaire pour fiscaliser l’aide internationale, et non l’inverse

Abstract

La crise sanitaire que vivent les pays en développement devrait conduire à une augmentation des projets financés par les bailleurs de fonds. L’importance des sommes engagées pourrait conforter ces derniers dans leurs arguments en faveur du maintien de l’exonération de l’aide-projet, alors même que des réflexions s’engageaient pour éventuellement remettre en cause cet avantage fiscal (Caldeira et al., 2017, 2019, OECD, 2020).
Fichier principal
Vignette du fichier
B202-COVID 19, une raison supplémentaire.pdf (144.22 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution

Dates and versions

hal-02863886 , version 1 (10-06-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : hal-02863886 , version 1

Cite

Emilie Caldeira, Anne-Marie Geourjon, Grégoire Rota-Graziosi. COVID 19, une raison supplémentaire pour fiscaliser l’aide internationale, et non l’inverse. 2020. ⟨hal-02863886⟩
150 View
123 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More