L'agriculture de décrue a-t-elle un avenir au Sénégal ? : une analyse selon la méthode FFOM : "Forces-Faiblesses-Opportunités-Menaces" - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2020

L'agriculture de décrue a-t-elle un avenir au Sénégal ? : une analyse selon la méthode FFOM : "Forces-Faiblesses-Opportunités-Menaces"

A.N. Diop
  • Function : Author
E.H.M Sylla
  • Function : Author
B. Barbier
  • Function : Author
M. Sall
  • Function : Author
C.S. Fall
  • Function : Author
M. Dieye
  • Function : Author

Abstract

L'avenir de l'agriculture de décrue de la moyenne vallée du fleuve Sénégal a suscité de vifs débats depuis l'Indépendance. Alors que dans les plans initiaux d'aménagement de la vallée, elle était censée disparaître, elle est toujours pratiquée par des dizaines de milliers de producteurs quand la crue le permet (BRUCKMAN, 2018). Mais l'avenir de cette pratique est toujours incertain. Les tenants de son maintien listent une série d'atouts, mais la majorité estime que la pratique est sans avenir. Cette absence de lisibilité affaiblit probablement les initiatives de développement de la moyenne vallée et explique en partie la persistance de la pauvreté et de l'émigration. Dans ce chapitre, nous appliquons la méthode 'Forces-Faiblesses-Opportunités-Menaces' (FFOM ou SWOT en anglais) pour synthétiser l'information existante sur le sujet. En plus de la littérature existante, nous avons réalisé des enquêtes auprès de 119 producteurs de décrue des cuvettes de Podor, Guédé et Nabadji (fig. 1). Nous avons aussi réalisé des 'focus groupes' dans les trois cuvettes précitées ainsi qu'à Djandjoli et Wawa. Nous avons ensuite rencontré diverses personnes-ressources, chercheurs, techniciens, chefs de service au niveau de l'OMVS (Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal), de la Saed (Société nationale d'aménagement et d'exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal etde la Falémé), de l'Isra (Institut sénégalais de recherches agricoles), de la DRDR (Direction régionale de développement rural), de l'IRD (Institut de recherche pourle développement), de l'UGB (université Gaston-Berger), de Enda (Environnement, Développement, Action dans le tiers monde), de l'Ujak (Union des jeunes agriculteurs de Koyli Wirnde), l'IWMI (International Water Management Institute) et l'Ucad (université Cheikh Anta Diop de Dakar). La méthode FFOM est une méthode couramment employée pour clarifier les situations complexes en classant les informations recueillies en quatre catégories, à savoir : les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces. Dans notre cas, les forces sont les éléments internes de l'agriculture de décrue qui peuvent favoriser son développement. Les faiblesses sont les facteurs internes qui peuvent contribuer à la faire disparaître. Les menaces sont les facteurs externes, ceux qui échappent à un contrôle immédiat, qui peuvent avoir une incidence négative sur le développement de l'agriculture de décrue. Les opportunités sont les facteurs externes tels que les politiques publiques ou les aspects institutionnels, qui sont susceptibles d'apporter un appui au maintien de cette pratique.
No file

Dates and versions

hal-02547489 , version 1 (20-04-2020)

Identifiers

Cite

A.N. Diop, E.H.M Sylla, B. Barbier, Jean-Claude Bader, M. Sall, et al.. L'agriculture de décrue a-t-elle un avenir au Sénégal ? : une analyse selon la méthode FFOM : "Forces-Faiblesses-Opportunités-Menaces". Sultan, Benjamin (ed.); Bossa, A.Y. (ed.); Salack, S. (ed.); Sanon, M. (ed.). Risques climatiques et agriculture en Afrique de l'Ouest, IRD, p. 133-143, 2020, Synthèses, 978-2-7099-2820-5. ⟨hal-02547489⟩
254 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More