Un site moustérien de type Quina dans la vallée du Celé : Pailhès à Espagnac-Sainte-Eulalie (Lot) - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Gallia Préhistoire – Archéologie de la France préhistorique Year : 2001

Un site moustérien de type Quina dans la vallée du Celé : Pailhès à Espagnac-Sainte-Eulalie (Lot)

Abstract

Quarry works along the Celé River (South-West France) have allowed the discovery of a new Charentian Mousterian site, wich is located on the eastern margin of Aquitan Basin (Quercy). The access to archaeological levels is limited due to their position in the middle of an important detritic sequence, mostly sterile. Only limited rescue excavations have been possible which nevertheless permitted us to collect rich samples, sufficient to approach the prehistoric socio-economic behaviors. Thick detritic deposits are plugging up the base of a cliff and the exact palaeotopography of the site is not well understood : collapsed shelter, open air site, cliff foot ? The archaeological sequence is homogeneous : mostly debris flows with some rare gravitational scree. Geological processes have not strongly affected the levels although the material undergoes redistribution. Several archaeological « levels » have been noticed with one main level (level II). Radiometric dates (U/Th on bone) give a mean of 43 ± 1 ky BP, in agreement with the different studies showing a colder period of the Last Glacial, either the isotopic stade 4, or one cold period point from isotopic stage 3, if the U/Th dates are corrects. A severe palaeoenvironment characterized Espagnac and an open landscape under cold climate is suggested from floral and faunal (horse, reindeer, wild goat, bison) studies. he human occupations correspond to large herbivores hunters, who probably used the specific geotopography of this part of this relatively narrow and closed valley to obtain game during the best season. Viewing thefaunal sample, we proposed a human acquisition with game stalking and slaughtering one by one individual and differential carcasse transports. The occurrence of allochtone flint (Senonian, Campanian, Bergeracois) points out a wider territory located to the northwest region ofQuercy (Perigord). The lithic industry shows local or near exploitation of quartz and flint, and the chaînes opératoires are generally complete (Discoïdal, débitage récurrent centripète) associated with arrival on the site of allochtoneous flint tools, mainly Quina type scrapers. Bones assemblages show a great involvment of Neanderthals for meat removal and marrow extraction (green breakage, cut-marked bones) and there is a good series of bone retouchoirs.
Sur les marges orientales du Bassin aquitain (Quercy), dans la vallée du Celé (sud-ouest de la France), un nouveau gisement moustérien charentien a été étudié à la faveur d'une exploitation de matériaux qui avait entamé un dépôt de pente au pied d'un versant escarpé. Malgré la puissance des formations stériles qui scellent les niveaux archéologiques et des conditions d'accès n'autorisant que des interventions ponctuelles, il a été possible de recueillir un échantillon porteur d'informations. La nature du site (pied de falaise, abri effondré ?) n'a pu être précisément établie, le dépôt de pente masquant la topographie d'origine. Les processus de sédimentation correspondent à des coulées boueuses chargées en fragments calcaires (flots de débris) qui ont déplacé les vestiges. Des éboulisations gravitaires se sont sporadiquement intercalées. Parmi les subdivisions reconnues lors de la fouille, seul l'ensemble supérieur (niveau II) a pu être échantillonné correctement. Les dates radiométriques effectuées sur trois ossements indiquent une moyenne de 43 ± 1 ka BP, résultat compatible avec les déductions des autres disciplines pour lesquelles une période froide du Dernier Glaciaire est retenue, soit le stade isotopique 4, soit un moment froid du stade 3. Flore et faune (Cheval, Renne, Bouquetin) révèlent un paléoenvironnement sévère correspondant à un milieu ouvert et un climat rigoureux. Les occupations humaines sont celles de groupes de chasseurs d'herbivores qui ont certainement mis à profit la topographie de cette portion de vallée pour capturer et exploiter le gibier durant la belle saison. La présence de silex étrangers à la région (Belvès, Bergeracois) indique qu'ils venaient ou fréquentaient des territoires situés au nord-ouest du Quercy (Périgord). L'Homme est responsable de l'accumulation faunique et une stratégie d'affût et d'abattage au coup par coup avec introduction différenciée des parties du squelette est proposée. L'industrie lithique montre une exploitation de roches locales ou proches (quartz, silex tertiaires, jurassiques), pour lesquelles les chaînes opératoires paraissent complètes (Discoïde, débitage récurrent centripète), opposée à l'introduction de groupes d'outils en silex allochtones, presque uniquement représentés par des racloirs et des éclats de ravivage de tranchants Quina. Les vestiges osseux portent de nombreuses marques d 'activités domestiques (fracturation, stries de décarnisation) et il existe une belle série de retouchoirs en os.
Fichier principal
Vignette du fichier
GP_43_1-99_JAUBERT.pdf (17.22 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02413966 , version 1 (16-12-2019)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Jacques Jaubert, Jean-Philip Brugal, Pierre Chalard, Marie-Françoise Diot, Christophe Falguères, et al.. Un site moustérien de type Quina dans la vallée du Celé : Pailhès à Espagnac-Sainte-Eulalie (Lot). Gallia Préhistoire – Archéologie de la France préhistorique, 2001, 43, pp.1-99. ⟨10.3406/galip.2001.2312⟩. ⟨hal-02413966⟩
191 View
65 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More