Elites in Madagascar: a sociography - Archive ouverte HAL Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2018

Elites in Madagascar: a sociography

Abstract

The role of the elites in Madagascar’s trajectory, especially in the formation and widening of inequalities as a known source of chronic socio-political instability, calls for a closer study of the elite group. This article establishes a sociography of the elites based on statistical surveys, including a unique representative survey focusing on the Red Island’s elites. It provides insights into their strategies to attain and remain in power, but also their opinions on the running of society and especially their views of the obstacles to and the drivers of the country’s long-term development. The majority of elites are from the old aristocracy. Social capital made up of a rich network in terms of its size, diversity and the intensity of the connections established within the elite circle and straddling is used as a strategy to access the highest hierarchical positions. This dominant class displays rather mixed attitudes to democratic principles. The main point of disagreement between elites and the rest of the population concerns the order of priorities on the political agenda. Although maintaining order counts the most for the elites, the rest of the population prioritises improved living conditions for the poor.
Le rôle des élites dans la trajectoire de Madagascar, et en particulier dans la construction et l’accroissement des inégalités, une des sources identifiées de l’instabilité sociopolitique chronique, impose de mieux les appréhender. En s’appuyant sur des enquêtes statistiques représentatives, dont une spécifique et inédite sur les élites de la Grande Île, cet article permet d’établir une sociographie de ces dernières, de comprendre leurs stratégies pour atteindre le pouvoir et s’y maintenir, mais aussi de connaître leurs opinions sur le fonctionnement de la société et notamment leur appréhension des facteurs de blocage ou de développement à long terme du pays. Une majeure partie des élites est issue de l’ancienne aristocratie. La mobilisation du capital social, constitué d’un réseau riche par son ampleur, sa diversité et l’intensité des liens établis au sein du cercle élitaire, ainsi que la multiplication des positions de chevauchement (straddling), constituent une stratégie d’accès aux positions hiérarchiques les plus hautes. Cette classe dominante affiche une adhésion plutôt mitigée aux principes démocratiques. Le principal désaccord entre les élites et la population concerne l’ordre des priorités dans l’agenda politique. Si pour les élites le maintien de l’ordre prime avant toute chose, pour la population c’est l’amélioration des conditions de vie des pauvres qui doit constituer la priorité.
No file

Dates and versions

hal-02049247 , version 1 (26-02-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02049247 , version 1

Cite

Mireille Razafindrakoto, François Roubaud, Jean-Michel Wachsberger. Elites in Madagascar: a sociography: Document de travail DIAL, DT/2018-06. 2018. ⟨hal-02049247⟩
41 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More