Contribution régionale (Sud-Est de la France) sur les Comportements de subsistance au Paléolithique moyen - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2018

Contribution régionale (Sud-Est de la France) sur les Comportements de subsistance au Paléolithique moyen

Abstract

The South-East of France is a region rich in Middle Palaeolithic sites, mostly from caves or rock-shelters. Many zooarchaeological studies carried out in this area over the last forty years have made it possible to specify the subsistence and mobility strategies within territories. Two main geographical areas are distinguished: the Mediterranean realm (Languedoc to Alpes-Maritimes); and the Rhône river with on both sides the foothills of the Alps and the Massif Central. The archeo-sequences of the Middle Palaeolithic record nearly 250,000 years of human occupations (MIS 9 to MIS 3). Sites are mainly seasonal camps, with various dwelling activities, varying according to the duration of the stays. From bivouacs to longer-term residential sites, Neanderthals demonstrate a high adaptive ability, in close connection with the topography and the distribution of lithic and animal resources. Animal exploitation is above all local, with a high degree of seasonal mobility within the territory, focusing on medium and large size herbivores (cervids, bovids, equids), with scarce case of small game consumption.
Le Sud-Est de la France est une région riche en sites du Paléolithique moyen, la plupart en grottes ou abris-sous-roches. Les nombreuses études archéozoologique menées dans cette région au cours des quarante dernières années ont permis de préciser les stratégies de subsistance et de mobilité au sein des territoires. Deux grandes zones géographiques sont distinguées : le pourtour méditerranéen (du Languedoc aux Alpes-Maritimes) et la vallée du Rhône avec de part et d’autre les contreforts montagneux des Alpes et du Massif Central. Les archéo-séquences du Paléolithique moyen enregistrent près de 250 000 ans d’occupations humaines (MIS 9 au MIS 3). Les sites sont pour la plupart des habitats de type « camps saisonniers », témoignant de multiples activités domestiques variant essentiellement en fonction des durées de séjour. Des bivouacs aux occupations résidentielles plus pérennes, les néandertaliens montrent un très grand potentiel adaptatif, en lien étroit avec la topographie et la distribution des ressources animales et lithiques. L’exploitation animale est avant tout locale, avec un fort degré de mobilité saisonnière au sein du territoire, centrée sur les grands herbivores (cervidés, bovidés, équidés), avec de rares exemples de consommation de petit gibier.
No file

Dates and versions

hal-01766376 , version 1 (13-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01766376 , version 1

Cite

Camille Daujeard, Jean-Philip Brugal, Evelyne Crégut-Bonnoure, Pierre Magniez, Anne-Marie Moigne, et al.. Contribution régionale (Sud-Est de la France) sur les Comportements de subsistance au Paléolithique moyen. La Préhistoire et la Protohistoire de la France, Faunes du Paléolithique-Mésolithique, A paraître. ⟨hal-01766376⟩
90 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More