Les usages du temps et le monde des objets dans le logement de demain - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Architecture et Comportement/Architecture and Behaviour Year : 1986

Les usages du temps et le monde des objets dans le logement de demain

Abstract

The durability of construction materials and traditional building procedures affords a certain permanence of constructions. This permanence contrasts with today's rapid changing life styles as well as the continual change of values that underlie everyday life. The attenuation of this sharp contrast presupposes an effort to challenge habitual categories of architectural design. Furthermore, such calling in question of architectural design presupposes an accurate evaluation of current and innovative modes of life through the consideration of the social, economic and cultural transformations that are already observable. The ever-increasing change of events transforms the experience of duration. The immediacy of exchanges, the apology ofthe present and the rapid obsolescence of technical objects transform more and more the apprehension of rea1i.t~. Thus, domestic objects are no longer used to save time but, on the contrary, to consume it. We are witnessing the transformation of a time-saving economy to one of time-consumption. The semantics of continuity, dominated by spatial experience, are now urpassed by the semantics of discontinuity, dominated by temporal experience. In this perspective the article questions the interaction between the apprehension of temporality and the appropriation of space or objects within the dwelling.
La résistance des matériaux et les techniques traditionnelles de construction conférent à l'architecture une pérennité qui tranche aujourd'hui avec le rythme de transformation des modes de vie et des systèmes de valeurs qui sous-tendent la vie quotidienne. La réduction d'un tel écart repose sur la mise en cause des catégories habituelles de la conception architecturale ; et une telle remise en cause ne peut elle-même s'appuyer que sur la juste appréciation des modes d'habiter actuels et novateurs, ainsi que sur une anticipation réfléchie des modes de vie futurs a partir des transformations sociales, économiques et culturelles que l'on peut d'ores et déjà analyser. L’accélération constante des événements transforme l'expérience de la durée. L’immédiateté des échanges, l'apologie du temps présent et l’obsolescence rapide des objets techniques transforment de plus en plus l’appréhension du réel. Aussi, des produits domestiques ne visent-ils plus tant a économiser le temps, mais plutôt a le consommer. On passe d'une économie de gain de temps a une économie de dépense de temps. D'une sémantique de la continuité dans laquelle l’expérience spatiale était dominante, on passe a une sémantique de la discontinuité dans laquelle l’expérience temporelle devient dominante. Dans cette perspective, l'article s'interroge sur l'interaction qui s’établit entre l’appréhension nouvelle de la temporalité et l'appropriation des espaces ou des objets du logement.
Fichier principal
Vignette du fichier
PERRINJAQUET_AMPHOUXandBASSAND.pdf (742.92 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-01562178 , version 1 (13-07-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01562178 , version 1

Cite

Roger Perrinjaquet, Pascal Amphoux, Michel Bassand. Les usages du temps et le monde des objets dans le logement de demain. Architecture et Comportement/Architecture and Behaviour, 1986, vol.3 (n°1), pp. 71 - 86. ⟨hal-01562178⟩
132 View
79 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More