Ce que la caméra peut faire (dire) aux techniques - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Images du travail, travail des images Year : 2017

The camera’s impact on technical sayings and doings

Ce que la caméra peut faire (dire) aux techniques

Abstract

Is a gesture, when filmed, still just like any other? What impact might the presence of a camera have during a technical activity and, from a heuristic perspective, what can it help us learn? This paper will explore such questions --regularly discussed in audiovisual anthropology--, by paying attention to some specific gestures filmed during an investigation about French violin makers. By considering movie-making as a mediation process, we intend to show that the camera’s presence brings about the virtual occurrence of a rather blurry spectator of the sequence being filmed, thereby increasing the actor’s reflexive stance on his or her own gestures. This, in turn, tends to reinforce the ritual aspects lingering behind each and every physical activity. In other words, by bringing about the presence of a virtual observer (in some ways comparable to the invisible recipient of any ritual), the camera tends to increase the gesture’s expressiveness at the expense of its functional dimension.
Un geste filmé est-il un geste comme un autre ? Quels peuvent être les effets engendrés par la présence d’une caméra sur une technique matérielle et comment en tirer des vertus heuristiques ? Ce texte propose d’appliquer ces questionnements, récurrents en anthropologie audiovisuelle, à certains gestes de fabrication de violons filmés lors d’une enquête sur l’apprentissage du métier de luthier. En concevant le cinéma comme un dispositif de médiation, l’hypothèse ici défendue est que la présence de la caméra fait advenir un spectateur virtuel et trouble dans la situation filmée qui incite à accroître le regard réflexif que l’agent porte sur ses propres gestes et, en conséquence, renforce la part de ritualité diffuse présente en chaque activité matérielle. Autrement dit, la caméra, en faisant advenir un observateur virtuel, comparable à certains égards au destinataire invisible d’un rituel, fait pencher le geste du côté de l’adresse à un tiers et accentue sa part d’expressivité au détriment de sa vocation opératoire.
Fichier principal
Vignette du fichier
itti-1055.pdf (368.81 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-01480342 , version 1 (01-03-2017)
hal-01480342 , version 2 (17-09-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Baptiste Buob. Ce que la caméra peut faire (dire) aux techniques : La médiation cinématographique et le destinataire (trouble) du geste. Images du travail, travail des images, 2017, Le travail des images dans la démarche de recherche. Analyse réflexive et compréhension de l'objet, 3, ⟨10.4000/itti.1055⟩. ⟨hal-01480342v2⟩
290 View
565 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More