Quand la « fragilité » des personnes âgées devient un motif d’action publique - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue française des affaires sociales Year : 2016

When the “fragility” of the elderly becomes a motive for public policy

Quand la « fragilité » des personnes âgées devient un motif d’action publique

Abstract

This article takes a sociological look at the concept of the “fragility of the elderly”, which has been playing an increasingly important role in France in the debate on autonomy. Starting with a review of the relevant literature, complemented by analysis of scientific and institutional events, we first analyse the different connotations of this category (biomedical, vulnerability, and demographic approaches), as well as its more transversal ambitions such as preventing the loss of autonomy and the integration of services. We then look at actual actions on fragility in light of interviews and observations by professionals in both areas. Fragility of the elderly emerges as a motive for public policy, the success of which is due as much to the malleability of its contents—facilitating the action of a wide range of actors in organisations in the autonomy field—as it is to its normative implications. However, the actions concerning fragility are severely challenged by the fragmentation of this area of public policy, in which there is a particular lack of clarity in the interrelations linking the various types of actions.
Cet article porte un regard sociologique sur la catégorie « fragilité des personnes âgées », qui prend une place de plus en plus importante dans les discours sur l’autonomie en France. À partir d’un travail d’analyse bibliographique complété d’observations d’événements scientifiques et institutionnels, nous analysons d’abord les différentes acceptions de cette catégorie (approche biomédicale, approche en matière de vulnérabilité, approche populationnelle), ainsi que ses ambitions plus transversales en matière de prévention de la perte d’autonomie et d’intégration des services. Nous saisissons ensuite les actions sur la fragilité à la lumière d’entretiens et observations avec des professionnels de deux territoires. La fragilité des personnes âgées émerge comme un motif d’action publique, dont le succès provient autant de la plasticité de son contenu – permettant d’engager une diversité d’acteurs au sein des organisations du champ de l’autonomie – que de ses implications normatives. Pour autant, les actions sur la fragilité sont sérieusement mises à l’épreuve de la fragmentation de ce domaine de l’action publique, dans lequel l’articulation des différentes interventions est loin d’aller de soi.
No file

Dates and versions

hal-01448080 , version 1 (27-01-2017)

Identifiers

Cite

Hugo Bertillot, Marie-Aline Bloch. Quand la « fragilité » des personnes âgées devient un motif d’action publique. Revue française des affaires sociales, 2016, Handicap, âge, dépendance : quelles populations ?, 4, pp.107-127. ⟨10.3917/rfas.164.0107⟩. ⟨hal-01448080⟩
110 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More