La dynamique paradoxale de l'EEE - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2012

La dynamique paradoxale de l'EEE

Abstract

À l’université, l’évaluation de l’enseignement par les étudiants (EEE) est un champ de recherches et de pratiques particulièrement sensible en raison de sa dimension paradoxale. Malgré des pratiques qui tendent à se développer dans le domaine et les nombreuses recherches auxquelles elle a donné lieu, dans certains contextes, l’expérience des enseignants, des responsables et des étudiants en la matière reste encore souvent limitée. L’EEE reste toujours sujette à de vives controverses, dans son adoption ou dans son rejet, et ce pour des raisons différentes. L’analyse de son cheminement en Amérique du Nord, où il s’agit d’une pratique systématique, et en Europe, où elle est encore dans de nombreux cas en phase d’implantation, montre les fluctuations des orientations politiques et les sérieuses difficultés pour en faire un instrument efficace au service de l’amélioration de l’enseignement universitaire (Younès, 2009a). Il est communément admis que le renforcement de l’EEE en Europe s’inscrit dans le cadre du processus de Bologne et de la mise en place de l’espace européen de l’enseignement supérieur (Rege Colet, 2010). Les politiques évaluatives et les dispositifs d’évaluation de l’enseignement et des formations développés dans ce sillon sont tous imprégnés de principes consistant, d’une part, à recourir à des méthodologies d’évaluation de la qualité communes et, d’autre part, à implémenter des politiques et des procédures qui impliquent la participation de tous les acteurs avec une mention spéciale en faveur d’une contribution soutenue de la part des étudiants. Relayées par les politiques nationales, ces lignes directrices appellent le développement de procédures d’évaluation de l’enseignement par les étudiants, confrontant des procédures génériques à des ajustements aux milieux concernés, ce qui implique d’accorder une grande attention aux acteurs et en particulier aux étudiants quant à leurs représentations, positions et pratiques effectives. Cette dynamique de l’EEE se trouve prise entre différentes tensions : a) les finalités, entre démarche formative et outil de contrôle ; b) la pertinence et la validité de l’EEE ; et c) l’implication des acteurs et leur rapport à la culture qualité. Ce sont ces trois dimensions que nous explorons dans la présente note de synthèse.
Fichier principal
Vignette du fichier
Younes-RegeColet-Detroz-Sylvestre.pdf (412.14 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01121467 , version 1 (01-03-2015)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01121467 , version 1

Cite

Nathalie Younes, Nicole Rege Colet, Pascal Detroz, Emmanuel Sylvestre. La dynamique paradoxale de l'EEE. Romainville, M.; Goasdoue, R; Vantourout, M. Évaluation et enseignement supérieur, DeBoeck, 2012. ⟨hal-01121467⟩
301 View
697 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More