Mesure des compétences psychosociales en promotion de la santé – quelle transposition scientifique ? : élaboration et pré-test d’un questionnaire dans le cadre du projet « Promotion de la santé des enfants par le renforcement des Compétences (CPS) » - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2014

Mesure des compétences psychosociales en promotion de la santé – quelle transposition scientifique ? : élaboration et pré-test d’un questionnaire dans le cadre du projet « Promotion de la santé des enfants par le renforcement des Compétences (CPS) »

Damien Tessier
Alexandra Leyrit
  • Function : Author
Carine Simar

Abstract

Les rapports, enquêtes et études scientifiques portant sur le mal-être des élèves à l’école se sont multipliés ces dernières années. Ils montrent notamment qu’un élève sur quatre se déclare insatisfait par ses expériences scolaires (Huebner et al., 2000), et que le mal-être se développe tout particulièrement pendant la période du collège (Godeau et al, 2010). Au vu de ces résultats, une attention grandissante a été accordée aux compétences psychosociales (CPS) considérées comme un levier efficace de promotion de la santé. Selon l’OMS (1993), les CPS sont « l'aptitude d'une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adoptant un comportement approprié et positif dans ses relations avec les autres et avec son environnement ». Dix compétences regroupées en 5 dimensions ont été proposées par l’OMS : - Savoir résoudre les problèmes / Savoir prendre les décisions - Avoir une pensée créative / Avoir une pensée critique - Savoir communiquer efficacement / Etre habile dans les relations interpersonnelles - Avoir conscience de soi / Avoir de l'empathie pour les autres - Savoir gérer son stress / Savoir gérer ses émotions L’objet de cette communication est de présenter les résultats de l’étude de validation d’une échelle de mesure des CPS développée dans le cadre du projet « Promotion de la Santé des enfants par le renforcement des CPS ». Ce projet est une recherche - intervention qui vise le développement des CPS des enfants de 7 à 12 ans pendant 3 ans. Bénéficiant d’un soutien financier de l’ARS Rhône-Alpes, il est piloté par l’IREPS Rhône-Alpes, en partenariat avec l’ESPE de l’Académie de Lyon et les rectorats de Lyon et de Grenoble. Cent cinquante trois élèves (82 garçons, Mâge= 9,32 ans) issus de 8 classes de CM1 et de CM2 de la Drôme et de la Loire ont participé à cette étude. Le développement de l’échelle de mesure des CPS s’est déroulé selon les préconisations de Vallerand et Hess (2000). Un comité d’experts composé de trois chercheurs spécialistes des CPS a élaboré un pool de 40 items recouvrant l’ensemble des dimensions du construit tel que défini théoriquement. Après avoir éliminé les items redondants et ceux les moins pertinents, 14 ont finalement été retenus pour mesurer les CPS (e.g., quand tu fais un exercice en classe, tu prends le temps de réfléchir à toutes les solutions possibles avant de te décider). Les réponses étaient portées sur une échelle en 4 points allant de (1) jamais à (4) toujours. La procédure s’est déroulée en deux temps : le questionnaire a été rempli par les élèves une première fois en décembre 2013, puis une seconde fois en janvier 2014 afin de pouvoir tester la fiabilité temporelle de l’outil. Lors de la seconde passation, les élèves ont également renseigné un questionnaire de satisfaction scolaire afin de tester la validité prédictive de l’échelle de mesure des CPS. Les résultats des analyses factorielles exploratoires avec rotation oblimin font ressortir 5 facteurs dont la valeur propre est supérieure à 1. Sur chacun de ces facteurs seuls 1 ou 2 items relevant de dimensions différentes saturent avec un poids factoriel supérieur à .70. En l’absence de structure factorielle fondée sur la théorie, nous avons considéré que les l’ensemble de ces items ne formaient qu’une seul dimension. Les analyses alpha de Cronbach montrent une consistance interne satisfaisante de l’ensemble de ces items (i.e., alpha = .71). L’analyse de corrélation entre le score de CPS du temps 1 et celui du temps 2 fait apparaître une bonne stabilité temporelle (r=. 48, p<.001). Enfin, l’analyse de régression entre le score de CPS au temps 2 et le niveau de satisfaction scolaire révèle une forte validité prédictive de l’outil (B=. 40, p<.001). En définitive, si cette échelle de mesure des CPS laisse apparaître une fiabilité satisfaisante et une bonne validité prédictive de la satisfaction scolaire (i.e., bien-être), sa validité de construit est très différente des prédictions théoriques. Ces résultats préliminaires laissent penser que la classification des dix compétences en 5 dimensions semble discutable.
No file

Dates and versions

hal-01080928 , version 1 (06-11-2014)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01080928 , version 1

Cite

Damien Tessier, Alexandra Leyrit, Carine Simar, Dominique Berger. Mesure des compétences psychosociales en promotion de la santé – quelle transposition scientifique ? : élaboration et pré-test d’un questionnaire dans le cadre du projet « Promotion de la santé des enfants par le renforcement des Compétences (CPS) ». Éducations, santé et mutations sociales : nouveaux enjeux, nouveaux défis ?, 5ème colloque international d'UNIRéS, Oct 2014, Paris, France. ⟨hal-01080928⟩
1915 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More