The Large Mammal Fauna of the Oldowayan sites of Melka-Kunturé, Ethiopia. - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Studies on the early palaeolithic site of Melka Kunturé, Ethiopia Year : 2004

The Large Mammal Fauna of the Oldowayan sites of Melka-Kunturé, Ethiopia.

(1) , (2) , (2)
1
2

Abstract

La majeure partie des restes fauniques de Melka-Kunturé provient du site de Garba IV. Le site plus ancien de Gomboré I est moins riche, tandis que celui de Karré n'a livré que quelques fragments.
Les Carnivores renferment deux taxons: un Megantereon, félin à canines en sabre, et une nouvelle espèce de loutre, du genre Enhydriodon, également connue à l'Omo. De très rares restes attestent la présence du théropithèque et de l'éléphant. Bien qu'il soit surtout illustré par des dents isolées, Equus semble comprendre trois espèces, tandis qu'une symphyse mandibulaire et quelques autres restes témoignent de la survie tardive d'un Hipparion.
Un Hippopotame ne différant guère de l'actuel H. amphibius que par ses dents plus basses et ses canines plus robustes est la forme prédominante chez les Ongulés, au moins en termes de biomasse, et un Hippopotame nain était également présent à Gomboré IB. Les Suidés sont rares, mais il se peut que deux espèces de Kolpochoerus se succèdent à Gomboré I / Garba IV, et il existe aussi au moins deux espèces de Metridiochoerus. Giraffa et Sivatherium sont attestés par des restes rares mais caractéristiques.
La faune de Bovidés est largement dominée par les Alcelaphinae, avec une nouvelles sous-espèce de gnou, à cornes très longues et effilées, et une nouvelle espèce de Damalisque, à cornes torsadées. Un Pelorovis à cornes courtes et massives est aussi reconnu comme nouvelle sous-espèce. Parmi les Antilopini, Gazella et Antidorcas sont tous deux présents.
Cette faune de Bovidés atteste clairement, à l'écart de la rivière, un milieu ouvert et sec, mais les Equidés tempèrent quelque peu ces indications assez univoques.
Les corrélations biochronologiques avec les autres sites d'Afrique orientale sont délicates, parce que la plupart des taxons les mieux connus diffèrent au niveau spécifique ou sub-spécifique. Ces distinctions reflètent un certain isolement d'une partie au moins des hauts-plateaux éthiopiens pendant le Pléistocène inférieur, dont l'étude du peuplement humain doit tenir compte. Les sites oldowayens (auxquels il faut adjoindre, sur le plan faunique, celui de Simbirro III) constituent un ensemble assez homogène, bien distinct des sites plus récents. Il est peu probable qu'ils couvrent une tranche de temps très importante.
Fichier principal
Vignette du fichier
geraads_al_MK.pdf (293.71 Ko) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

halshs-00004899 , version 1 (10-10-2005)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00004899 , version 1

Cite

Denis Geraads, Vera Eisenmann, Germaine Petter. The Large Mammal Fauna of the Oldowayan sites of Melka-Kunturé, Ethiopia.. Istituto Italiano di Preistoria e Protoistoria. Studies on the early palaeolithic site of Melka Kunturé, Ethiopia, pp.169-192, 2004. ⟨halshs-00004899⟩
147 View
615 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More