Préhistoire ancienne au Maroc atlantique : bilan et perspectives régionales - Archive ouverte HAL Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2005

Préhistoire ancienne au Maroc atlantique : bilan et perspectives régionales

(1) , (2) , (2) , (3)
1
2
3

Abstract

Le Maroc est mondialement connu pour son patrimoine préhistorique. A Casablanca en particulier, des sites majeurs ont été découverts dès le début du siècle et certains ont livré des vestiges d'hominidés ("Atlanthropes" de Sidi-Abderrahmane et des Carrières Thomas). La séquence de Casablanca est beaucoup plus longue qu'on ne le pensait il y a encore quelques années : elle a enregistré en détail l'évolution des milieux physiques et biologiques depuis plus de 6 Ma et couvre donc - avec des gisements riches et bien datés - la totalité de la période qui a vu se dérouler l'évolution des Australopithèques et des premiers Hommes en Afrique orientale.

Les sites paléontologiques de Lis-sasfa (environ 5,5 Ma), découvert en 1995, et d'Ahl Al Oughlam (anciennement carrière Dé-prez) (environ 2,5 Ma), découvert en 1985, ont livré des faune mio-pliocènes de macro et micro-vertebrés qui précisent la chronologie régionale et permettent de mieux comprendre l'évolution du milieu animal d'Afrique du Nord et ses liens avec les autres grandes régions africaines. En 1991, la mise au jour de la grotte des Rhi-nocéros (Carrière Oulad Hamida1) a révélé une occupation de l'Acheuléen moyen (environ 0,6 Ma) et une faune de petits et grands mammifères considérée comme la plus riche en Afrique du Nord pour cette période du Pléistocène moyen. En 1993, l'extension du nettoyage de la carrière Thomas 1 a montré - sur plus de mille mètres carrés - la présence de vestiges de l'Acheuléen ancien (environ 1,2 Ma) dans un paléo-marigot, associés à une faune dominée par l'Hippopotame. Les premiers restes humains de cette région sont tous datés du Pléistocène moyen et ont été découverts, associés à des outillages acheuléens, dans des cavités occupées également par des carnivores (Grotte des Littorines, Grotte des carrières Thomas 1 et 3). En 1994 et 1995, trois nouveaux restes humains dentaires du Pléistocène moyen ont été exhumés dans la grotte de la carrière Thomas 1. La variabilité des outillages de la séquence acheuléenne est bien établie par les fouilles récentes de gisements variés, en grotte et en plein air, à Casablanca dans la zone de Sidi-Abderrahmane/Oulad Hamida (Grotte des Ours, Cap Chatelier, niveau L et Grotte de Thomas 1, Grotte des Rhinocéros, Sidi Abderrahmane Extension, Sidi Al Khadir) et dans la région de Rabat.

Les sites paléontologiques et paléolithiques marocains offrent donc des éléments de contribution incontournables pour la discussion des questions fondamentales de la préhistoire régionale et peuvent être séparés en deux groupes :
- avant l'arrivée des Hominidés,
- après l'arrivée des Hominidés.
L'arrivée des Hominidés au Maghreb intervient certainement entre 2,5 et 1,2 Ma. Mais le cadre chronologique maghrébin repose encore très largement sur les données biochronologiques et les datations directes manquent cruellement. A ce stade des recherches, les sites de la carrière Thomas (niveau L) au Maroc - dont il convient de souligner la grande similarité des outillages acheuléens avec ceux d'Ubeidiya datés autour de 1.4 Ma - et d'Aïn Hanech en Algérie - dont l'outillage s'inscrit à notre avis dans la très grande variabilité de la transition technique Oldowayen-Acheuléen ancien et dont les faunes plaident pour un âge similaire autour de 1.2/1.4 Ma - sont les meilleurs témoins des premières occupations régionales et attestent de la pénécontemporanéité de la diffusion des Hominidés vers le Maghreb et vers le Moyen-Orient à partir du creuset de l'Afrique orientale.
Fichier principal
Vignette du fichier
BAM_2004.pdf (3.82 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

halshs-00004022 , version 1 (06-07-2005)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00004022 , version 1

Cite

Jean-Paul Raynal, Fatima-Zohra Sbihi-Alaoui, Abderrahim Mohib, Denis Geraads. Préhistoire ancienne au Maroc atlantique : bilan et perspectives régionales. 2005. ⟨halshs-00004022⟩
364 View
2078 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More