Contre-indication temporaire de l’accès à la greffe rénale : existe-t-il des différences entre les femmes et les hommes inscrits sur la liste d’attente ? [Conference abstract] - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Néphrologie & Thérapeutique Year : 2022

Contre-indication temporaire de l’accès à la greffe rénale : existe-t-il des différences entre les femmes et les hommes inscrits sur la liste d’attente ? [Conference abstract]

, , , , , , , , , (1, 2, 3)
1
2
3
L. Adoli
  • Function : Author
V. Châtelet
  • Function : Author
E. Daugas
  • Function : Author
T. Lobbedez
  • Function : Author
E. Vabret
  • Function : Author
J.P. Jais
  • Function : Author
F. Bayer
  • Function : Author
C. Vigneau
  • Function : Author
C. Couchoud
  • Function : Author

Abstract

Introduction En France, peu d’études se sont intéressées aux rôles des contre-indications temporaires (CIT) dans la disparité femme/homme de l’accès à la greffe. Notre objectif est de comparer les CIT entre les hommes et les femmes en distinguant les mises en CIT dès l’inscription et celles après avoir été actif sur la liste. Description/méthodes Les données des insuffisants rénaux chroniques, âgés de 18 à 85 ans, ayant débuté la dialyse en 2017/2018 en France ont été extraites du registre REIN. Les raisons et durées de mise en CIT des patients inscrits sur la liste ont été comparées entre les femmes et les hommes. Résultats Au total, 19 478 patients ont été inclus. Au 31/12/2020, 32,67 % étaient inscrits sur la liste d’attente. Parmi les inscrits, la moyenne d’âge est respectivement de 55 ans (±14 ans) et 57 ans (±14 ans) chez les femmes et les hommes. Au total, 21,3 % des femmes et 35,3 % des hommes présentaient au moins une maladie cardiovasculaire. 4611 patients étaient mis en CIT dès l’inscription (73 % des femmes et 72 % des hommes inscrits). Les femmes passent une durée médiane de 155 jours (IIQ : 65–223) en CIT versus 154 jours (IIQ : 70–330) chez les hommes. Le bilan pré-greffe incomplet est la cause principale (79 %) de ces CIT quel que soit le sexe. 51 % des femmes et 52 % des hommes inscrits ont été mis en CIT ultérieurement. Les femmes et les hommes restent inactifs en médiane 79 jours par CIT. 8,3 % des CIT des femmes et 14,4 % des CIT des hommes sont de causes cardiovasculaires. Conclusion Aucune différence n’a été observée sur le recours aux CIT ou sur leur durée entre les femmes et les hommes. Une fois inscrits, les CIT n’expliquent pas les disparités femmes/hommes dans l’accès à la greffe rénale en France.
Not file

Dates and versions

hal-03823182 , version 1 (20-10-2022)

Identifiers

Cite

L. Adoli, V. Châtelet, E. Daugas, T. Lobbedez, E. Vabret, et al.. Contre-indication temporaire de l’accès à la greffe rénale : existe-t-il des différences entre les femmes et les hommes inscrits sur la liste d’attente ? [Conference abstract]. Néphrologie & Thérapeutique, 2022, Congrès SFNDT 2022 - 4-7 octobre, Rennes, 18 (5), pp.453. ⟨10.1016/j.nephro.2022.07.054⟩. ⟨hal-03823182⟩
8 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More