Bilans d'interface : Méthode classique et méthode des puissances virtuelles - Archive ouverte HAL Access content directly
Other Publications Year : 1985

Bilans d'interface : Méthode classique et méthode des puissances virtuelles

(1, 2)
1
2

Abstract

Les milieux étudiés sont assimilables à des surfaces matérielles en mouvement avec déformations. Ces interfaces sont le siège de processus de transfert et de réactions chimiques. Leur description cinématique est effectuée à partir de leur équation intrinsèque. Les équations du bilan sont d’abord établies par la méthode classique dans le cas d’interfaces souples de type fluide ou membranaire et des lois de comportement sont envisagées. Le cas d’interfaces présentant une certaine rigidité est ensuite examiné. On a recours alors à la méthode des puissances virtuelles pour établir les équations du mouvement en partant d’un champ de distributeurs des vitesses. L’interface souple apparaît alors comme un cas particulier pour lequel les moments sont nuls. Dans chaque hypothèse sont établies les équations du bilan des espèces, de la masse, de la quantité de mouvement, de l’énergie et de l’entropie. Quelques exemples simples sont traités.
Not file

Dates and versions

hal-02455617 , version 1 (26-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02455617 , version 1

Cite

Roger Prud'Homme. Bilans d'interface : Méthode classique et méthode des puissances virtuelles. 1985. ⟨hal-02455617⟩
5 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More