Quand s’engager ancre et s’ancrer « engage » : les voies plurielles de l’autochtonie au sein des réseaux d’aide aux exilés en Ariège - UMR-IDEES Access content directly
Journal Articles L'Espace Politique Year : 2019

When engagement anchors and anchoring “engages”: the multiple paths of autochthony within refugee aid networks in Ariège

Quand s’engager ancre et s’ancrer « engage » : les voies plurielles de l’autochtonie au sein des réseaux d’aide aux exilés en Ariège

Abstract

In this article, we test the hypothesis of the coexistence of several autochthonous regimes within the same territory – specifically that of Ariège Department in southwest France – based on an analysis of the link between “anchoring” and “engagement.” We focus in particular on a specific form of engagement: the mobilization of aid for refugees. However diverse – and conflictual – it may be, engagement reveals both the spatial extent of the networks of involved actors and a specific relationship to the place of the latter, often from “neo-Pyrenean” environments and having acquired over the course of their lives cultural, economic, and activism capital, which they reinvest in their actions. To gain a deeper understanding of these forms of territorialized mobilization, we rely on responses to an ongoing survey begun in 2016 within the framework of the French National Research Agency (ANR) CAMIGRI project. We utilize, in particular, 25 semi-structured interviews conducted with a variety of actors, as well as regular observations of the general meetings of associations supporting the welcoming of refugees. We first discuss the socio-demographic characteristics of this “neo-Pyrenean” population, followed by a reflection on the construction of an “anchoring” in light of the places (markets, grocery stores, community cafes) and actions mobilized by the actors of refugee aid networks. These first survey results allow to shed light on the qualities and specificities of such engagement through the lens of a field theory where solidarity, emancipation, and liberation define the dimensions of the “anchors” implemented by these neo-rural actors. Such dimensions become particularly visible in the markets where each neo-rural dweller can be introduced and recognized. Finally, we endeavor to highlight one possible interpretation of the political effects and sociological drivers of these anchors, which represent various forms of social ties within a rural area.
Cet article entend tester l’hypothèse de la coexistence de plusieurs régimes d’autochtonie sur un même territoire. Cette hypothèse est testée en Ariège, à partir d’une analyse du lien entre ancrage et engagement. Une forme d’engagement a retenu plus spécifiquement notre attention : la mobilisation pour l’aide aux exilés. Pour mener à bien l’esquisse de ces formes de mobilisation territorialisées, le propos s’appuie sur une enquête en cours, engagée depuis 2016 dans le cadre du projet ANR Camigri. Le matériau de recherche mobilisé comprend 25 entretiens semi-directifs réalisés auprès d’une diversité d’acteurs, auxquels vient ajouter l’observation récurrente d’assemblées générales de collectifs en faveur de l’accueil des exilés. L’ensemble de ces éléments sont présentés en deux temps : à l’exposé des caractéristiques sociodémographiques de cette population « néo-pyrénéenne » succède une réflexion autour de la fabrique de l’ancrage à la lumière des lieux (marchés, épiceries et bars associatifs) et des registres d’action mobilisés par les acteurs des réseaux d’aide aux exilés. Les auteurs proposent d’éclairer les qualités et les spécificités de cet engagement en les réinscrivant dans une théorie du champ où solidarité, émancipation et libération définissent des dimensions de l’espace social des ancrages mis en œuvre par ces néo-ruraux. Ces trois dimensions prennent une grande visibilité dans les marchés où chaque nouvel arrivant peut se faire connaître et reconnaître. Les auteurs souhaitent souligner l’une des traductions possibles de la lecture des effets politiques et des ressorts sociologiques de ces ancrages, qui dessinent des modalités de création de liens sociaux variées au sein d’un territoire rural.
Fichier principal
Vignette du fichier
espacepolitique-6832.pdf (8.51 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-02499584 , version 1 (29-05-2024)

Licence

Identifiers

Cite

William Berthomiere, Christophe Imbert. Quand s’engager ancre et s’ancrer « engage » : les voies plurielles de l’autochtonie au sein des réseaux d’aide aux exilés en Ariège. L'Espace Politique, 2019, 38 (2), ⟨10.4000/espacepolitique.6832⟩. ⟨hal-02499584⟩
93 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More