SAGE : préemption Web pour les services publics d’évaluation de requêtes SPARQL? - 30es Journées francophones d'Ingénierie des Connaissances IC_2019 Access content directly
Conference Papers Year : 2019

SaGe : Web Preemption for Public SPARQL Query Services

SAGE : préemption Web pour les services publics d’évaluation de requêtes SPARQL?

Abstract

Suivant les principes du Linked Open Data (LOD), les fournisseurs de données hébergent publiquement des millions de triples au format RDF. Cependant, fournir un service public qui permet à n'importe qui d'exécuter n'importe quelle requête SPARQL sur ces données est toujours un problème ouvert. Comme ces services sont soumis à une charge imprévisible de requêtes, le défi est d'assurer qu'ils demeurent stables malgré des variations en termes de taux d'arrivées des requêtes et des ressources nécessaires à leur évaluation. Pour résoudre ce problème, la plupart des fournisseurs de données appliquent une politique d'utilisation équitable des serveurs basée sur des quotas. Ces derniers visent à empêcher les effets convois (Blasgen et al., 1979), c.a.d, une requête longue à exécuter bloque l'évaluation des autres. Le principal défaut de cette politique est qu'elle empêche les requêtes interrom-pues de délivrer des résultats complets. Cela constitue une limite sérieuse pour les utilisateurs du LOD, qui peuvent vouloir exécuter des requêtes longues. Nous pensons que le problème lié aux quotas ne réside pas dans l'interruption des re-quêtes, mais dans l'impossibilité pour les clients de reprendre leur exécution après interruption. Néanmoins, il n'existe pas de modèle de préemption pour le Web qui permet la suspension et la reprise de l'exécution de requêtes SPARQL. Dans (Minier et al., 2019), nous proposons SAGE, un moteur d'évaluation de requête SPARQL basé sur la préemption Web. Il permet à un serveur Web de suspendre une requête en cours d'exécution après un certain temps, puis de reprendre son exécution ultérieurement. Une fois suspendue, l'état d'une requête est retourné au client, qui peut reprendre son exécution en renvoyant l'état au serveur. La préemption Web engendre des coûts supplémentaires pour le serveur Web, qui doit suspendre la requête courante puis reprendre l'exécution de la suivante. En conséquences, le problème scientifique majeur est de maintenir ce surcoût marginal, quelle que soit la requête, afin d'assurer une exécution performante. Nos contributions sont les suivantes :-Nous formalisons le modèle de préemption Web qui permet de suspendre et de re-prendre l'exécution de requêtes SPARQL. Nous définissons aussi un ensemble d'opérateurs d'exécution préemptifs, dont la complexité d'arrêt et de reprise est bornée.-Nous proposons SAGE, un moteur d'évaluation de requêtes SPARQL composé d'un serveur Web préemptif et d'un client Web intelligent qui permet l'évaluation de n'importe quelle requête SPARQL. Nous comparons ensuite les performances de ce nouveau moteur de requêtes avec les approches existantes. Nos résultats expérimentaux démontrent que SAGE surpasse de plusieurs ordres de grandeurs les approches existantes en termes de temps moyen d'exécution des requêtes et de temps d'obtention des premiers résultats.
Fichier principal
Vignette du fichier
minier.pdf (61.88 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02329807 , version 1 (23-10-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02329807 , version 1

Cite

Thomas Minier, Hala Skaf-Molli, Pascal Molli. SAGE : préemption Web pour les services publics d’évaluation de requêtes SPARQL?. 30es Journées Francophones d'Ingénierie des Connaissances, IC 2019, AFIA, Jul 2019, Toulouse, France. pp.141. ⟨hal-02329807⟩
82 View
66 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More