index - Centre de Recherche en Automatique de Nancy Accéder directement au contenu

 

Créé en 1980, le Centre de Recherche en Automatique de Nancy (CRAN) est une unité mixte de recherche (UMR 7039) commune à l'Université de Lorraine et au CNRS (Institut des sciences informatiques - ex INS2I). Il accueille également des chercheurs de l'Institut de Cancérologie de Lorraine (ICL, Centre de lutte contre le cancer), du CHRU de Nancy, du CHR de Metz-Thionville et du LIST à Luxembourg-Ville.
 

Au 1er janvier 2023, le laboratoire compte 107 enseignants-chercheurs, 3 émérites, 10 chercheurs CNRS, 11 autres chercheurs de l'UL, de l'ICL et du CHU ou d'organismes externes, 13 post-docs, 90 doctorants et 33 (dont 28 CDI et 5 CDD) ingénieurs, techniciens ou administratifs. Il fait partie de la Fédération de Recherche Charles Hermite Automatique, Informatique, Mathématiques de Lorraine et du pôle scientifique Automatique, Mathématiques, Informatique et leurs Interactions (AM2I) de l'université de Lorraine.

S’appuyant sur les sciences du numérique, le laboratoire est reconnu à l’international pour ses activités dans les domaines du traitement du signal et des images, du contrôle et du génie informatique, mais aussi pour ses travaux en santé en lien avec la biologie et les neurosciences.

Aujourd’hui, ses recherches fondamentales et appliquées lui permettent d’accompagner les évolutions de la société et dépassent les problématiques industrielles classiques : production d’énergie, gestion de la ville intelligente ou des transports. Elles s’ouvrent, en santé, au diagnostic et aux soins en cancérologie et en neurologie. Elles croisent la sociologie, à l’écoute des comportements sociaux et des dynamiques d’opinion et investissent le champ du développement durable, au service de l’économie circulaire et des systèmes écologiques.

L'ensemble des recherches est organisé en trois départements.

Les Départements


 

 

Collaborations

 

 

Mots clefs

Prognostic Linear matrix inequalities Stabilization E-maintenance Neural network Identification SEEG LMI Interoperability Event-triggered control Bilinear systems Observability Systèmes non linéaires Photodynamic therapy Glioblastoma Instrumental variable Estimation d'état Thérapie photodynamique Nonlinear system Optimization Prognostics Robustesse Multi-component system Fault diagnosis Singular systems Systèmes linéaires Uncertainty Synchronization Data reconciliation Flatness Energy efficiency Robust control Fault detection and isolation System identification Simulation Ontology Multiple model Modelling Machine learning Systems Engineering Consensus State estimation Fault estimation Observer Nonlinear systems Reconfiguration Dependability Internet of Things Uncertain systems Multi-agent systems Radiotherapy Fluorescence Optimisation Fault-tolerant control Diagnosis Linear systems Unknown inputs Lyapunov methods Epilepsy Graph theory Availability Lyapunov stability EEG MTHPC Fiabilité Switched systems Safety Reliability Estimation Modélisation Monte Carlo simulation Fault detection Stability analysis Linear matrix inequality Détection de défaut ingénierie Descriptor systems Parameter estimation Breast cancer Security LPV systems Cancer Modeling Maintenance Observers Fault tolerant control Model-free control Nonlinear observer Stability Classification Robustness Optimal control Hybrid systems Observer-based control Observer design Diagnostic Wireless sensor networks Industry 40 Networked control systems LMIs Sûreté de fonctionnement