Quand les politiques publiques suscitent de la réactivation citoyenne de locaux vacants : le cas du Livradois-Forez - CIST2020 - Population, temps, territoires Access content directly
Conference Papers Year : 2020

Quand les politiques publiques suscitent de la réactivation citoyenne de locaux vacants : le cas du Livradois-Forez

Abstract

This communication aims to analyse a process of reactivation of vacant buildings by resident’s collectives in Livradois-Forez in connection with a public policy of town centre revitalisation. Indeed, a new approach has been developed since 2012 in this rural territory characterised by a secular territorial decline. By focusing attention on the stake of the vacancy and favouring a participative and experimental approach, the study attracts outside stakeholders and transforms the relationship with the vacancy of some of the elected officials and residents of the territory bears. In order to better analyse this process, we will study three cases: the transformation of an office bank into a co-living (the Cunlhat savings bank), the creation of shared activity building in a town house (the Lococotiers of Ambert) and the re-creation of a shop in Sauxillanges (the Alternateur). Of a diverse nature, these three projects come from contrasting relationships with local elected officials and public policies.
Cette communication vise à analyser un processus de réactivation de bâtis vacants par des collectifs habitants dans le Livradois-Forez en lien avec une politique publique de revitalisation des centres-bourgs. En effet, ce territoire rural, caractérisé par une décroissance territoriale séculaire, abrite une démarche inédite depuis 2012. En focalisant l’attention sur l’enjeu de la vacance et privilégiant une approche participative et expérimentale, l’étude attire une catégorie d’acteurs extérieurs et transforme le rapport à la vacance qu’entretient une partie des élus et habitants du territoire. Afin de mieux analyser ce processus, nous étudierons trois cas : la transformation d’un immeuble d’activités en colocation (l’Épaisse Cargne de Cunlhat), la création d’un tiers-lieu dans une maison de bourg (les Lococotiers d’Ambert) et la création d’un commerce à Sauxillanges (l’Alternateur). De nature diverse, ces trois projets sont issus de rapports contrastés avec les élus locaux et les politiques publiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
CIST2020_Session_I_imhof_dubeaux_miot.pdf (63.63 Ko) Télécharger le fichier
Format typeAnnex_abstract

Dates and versions

hal-03114135 , version 1 (18-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03114135 , version 1

Cite

Isabelle Imhof, Sarah Dubeaux, Yoan Miot. Quand les politiques publiques suscitent de la réactivation citoyenne de locaux vacants : le cas du Livradois-Forez. CIST2020 - Population, temps, territoires, Collège international des sciences territoriales (CIST), Nov 2020, Paris-Aubervilliers, France. pp.398-401. ⟨hal-03114135⟩
755 View
147 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More