Délimiter un espace d'étude sur 2 000 ans : complémentarité des approches territoriale et réticulaire - Représenter les territoires - Representing territories Access content directly
Conference Papers Year : 2018

Délimiter un espace d'étude sur 2 000 ans : complémentarité des approches territoriale et réticulaire

Julie Gravier

Abstract

This communication is part of a PhD work on the relative position of a city in systems of cities over the last 2 000 years. This work is based on the case of Noyon, which emerged during the 1st century and nowadays is located in France. First of all, it is essential to delin-eate a study zone. This obvious consideration raises a question since the study area needs to embrace one or several systems at a given moment in time and to incorporate evolving systems of cities. Here, we propose to study two complementary approaches to delineate our study zone: a territorial and a network approach. For the first one, we have information during 2,000 years, however it is difficult to precisely delineate ancient territories; besides, territories may change (shape, function). This approach is therefore insufficient. The second one, based on the recurrence of road networks is reliable to infer potential linkages between cities, but we only have complete datasets over the last 450 years. This approach enriches the first one without replacing it.
Délimiter un espace d'étude sur 2 000 ans : complémentarité des approches territoriale et réticulaire AUTEURE Julie GRAVIER RÉSUMÉ La communication s'inscrit dans un travail portant sur la position relative de la ville de Noyon – située dans l'Oise et apparue au Ier siècle après J.-C. – dans des systèmes de villes sur 2 000 ans. Préalablement à l'examen des systèmes, il faut définir les bornes de l'espace étudié, ce qui pose la question de la délimitation d'un espace dans lequel s'inscri(ven)t un ou plusieurs systèmes de villes à un temps t et des systèmes potentiellement évolutifs. Il s'agira d'appréhender deux approches complémentaires pour délimiter l'espace étudié. L'une, territoriale, permet d'obtenir des informations sur 2 000 ans, mais la difficile délimitation des territoires anciens et leurs changements (forme et fonction) questionnent la suffisance de l'approche. L'autre, réticulaire, permet d'évaluer la récurrence des réseaux routiers et donc des relations potentielles entre les villes, toutefois les données spatialement exhaustives sont relativement récentes. Cette approche permet ainsi d'enrichir la première mais ne peut pas la remplacer.
Fichier principal
Vignette du fichier
cist2018_delimiter_un_espace_d_etude_sur_2000_ans_complementarite_des_approches_territoriale_et_reticulaire.pdf (1.07 Mo) Télécharger le fichier
Format typeAnnex_abstract
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01854367 , version 1 (06-08-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01854367 , version 1

Cite

Julie Gravier. Délimiter un espace d'étude sur 2 000 ans : complémentarité des approches territoriale et réticulaire. CIST2018 - Représenter les territoires / Representing territories, Collège international des sciences territoriales (CIST), Mar 2018, Rouen, France. pp.389-395. ⟨hal-01854367⟩
773 View
135 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More