The Balance Sheets of IPCC Trajectories : Assessing the Financial Stability Properties of Canonical Mitigation Pathways and Back - Centre International de Recherche sur l'Environnement et le Développement Access content directly
Theses Year : 2023

The Balance Sheets of IPCC Trajectories : Assessing the Financial Stability Properties of Canonical Mitigation Pathways and Back

Un bilan financier des trajectoires du GIEC : Évaluer les propriétés de stabilité financière des trajectoires canoniques d’atténuation

Abstract

The low-carbon transition will require the disappearance or the adaptation of economic activities that emit large amounts of greenhouse gases. Their assets may become “stranded”, i.e, see their value diminish rapidly, and possibly come down to zero. These “stranded assets” include the financial assets backing these companies’ investments. The value of their equity, bond and of the loans they took may go down as the transition goes. The low-carbon transition will therefore affect financial agents. If too severe, these impacts may have adverse repercussion on financial stability, possibly down to a full-blown crisis.This PhD tackles this issue of financial low-carbon transition risks, by focusing on its macro-financial aspects. It studies how financial instability potentials may unravel along mitigation pathways compatible with the Paris Agreement. Since there exists a multiplicity of such pathways this PhD’s main contribution is to disentangle the characteristics of pathways leading to the highest macro-financial transition risks. To do so, this PhD develops a macro-economic model amenable to simulating transition pathways while providing relevant metrics for financial fragility. However, such an exercise is fraught with theoretical, empirical, and methodological uncertainties. Hence, this PhD complements his main assessment by providing some theoretical and empirical leads that may help improve future model-based assessment of transition risks. The PhD finally provides some policy discussions by studying a radical proposal for alleviating transition risks.This dissertation starts a critical review of the transition risk literature. This survey allowed to better map the relevant causality channels for the study of transition risks while highlighting different gaps in the literature (Chapter 1).In a second part, the thesis answers its main question, and studies transition risks along mitigation pathways. I first propose a stock-flow model amenable to transition pathways, the Financial Asset Stranding Model – Investment in Decarbonisation (FASM-ID) framework and applies it to series of well-established scenarios dedicated to studying transition risks (Chapter 2). Then, this methodology is extended to a broader set of scenarios taken from the Intergovernmental Panel on Climate Change’s mitigation pathway database to disentangle what kind of scenarios are most prone to transition risks (Chapter 3).In a third part, by building on previous chapters, I propose some theoretical and empirical advances for a better assessment of transition risks. A new way to model economic expectations, which have been singled out as a key factor of transition risks, is developed (Chapter 4). Second, I explore how the equity exposures of financial agents to greenhouse-gas intensive companies have evolved between the Paris Agreement and the Covid crisis. This research aims to provide a better understanding of how the distribution of transition risks across the financial system may evolve through time, which could be helpful in modelling the dynamic behaviour of the financial sector and in designing sound policies (Chapter 5).Finally, in a final part, the dissertation proposes a case study of a radical policy in tackling transition risks: the setup of a climate bad bank (structure de défaisance climat). Such an institution would take those assets most at risk of stranding onto its balance sheet to abate transition risks. This chapter compares such policy with previous, regular bad banks set up during financial crises, and proposes a tentative blueprint for a climate bad bank (Chapter 6).
La transition vers une économie décarbonée nécessitera la disparition ou l'adaptation des activités économiques émettrices de gaz à effet de serre. Leurs actifs risquent de devenir "échoués », i.e., de voir leur valeur diminuer rapidement, voire devenir nulle. Ces "actifs échoués" comprennent les stocks financiers qui soutiennent les investissements de ces entreprises. La valeur de leurs actions, obligations et prêts pourra diminuer au fur et à mesure de la transition. La transition affectera donc aussi les agents financiers. Si trop importants, ces impacts pourraient entraîner des répercussions négatives sur la stabilité financière, pouvant aller jusqu'à une véritable crise. Ce doctorat aborde cette question des risques financiers de transition en se concentrant sur ses aspects macro-financiers. Il étudie la manière dont les risques d'instabilité financière peuvent émerger le long des trajectoires d'atténuation compatibles avec l'accord de Paris. Comme il existe une multiplicité de ces voies, la principale contribution de ce doctorat est de démêler les caractéristiques des scénarios conduisant aux risques de transition macro-financiers les plus élevés. Il développe un modèle macroéconomique pour simuler les voies de transition permettant d’étudier la fragilité financière. Face aux incertitudes théoriques, empiriques et méthodologiques d’un tel exercice, cette évaluation est complémentée par des pistes théoriques et empiriques visant à améliorer l'évaluation future des risques de transition. Enfin, ce doctorat ouvre sur une discussion de politique publique en étudiant une proposition radicale visant à atténuer les risques de transition. Cette thèse commence par un examen critique de la littérature sur les risques de transition. Cette revue de la littérature a permis de mieux cerner les liens de causalité pertinents pour l'étude des risques de transition tout en mettant en évidence les lacunes dans la littérature (chapitre 1).La thèse poursuit en répondant à sa question principale et étudie les risques de transition le long des trajectoires d'atténuation. Elle propose d'abord un modèle stock-flux cohérent applicable aux trajectoires d’atténuation, le Financial Asset Stranding Model - Investment in Décarbonisation (FASM-ID), et l'applique à une série de scénarios dédiés à l'étude des risques de transition (chapitre 2). Cette méthodologie est ensuite étendue à un large set de scénarios tirés de la base de données du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat pour déterminer quels scénarios sont les plus sensibles aux risques de transition (chapitre 3).Ensuite, en s'appuyant sur les chapitres précédents, ce manuscrit propose quelques avancées théoriques et empiriques pour une meilleure évaluation des risques de transition. Est d’abord proposée une nouvelle façon de modéliser les anticipations économiques, identifiées comme un facteur clé des risques de transition (chapitre 4). Ensuite, la thèse étudie l'évolution de l'exposition des agents financiers aux entreprises à forte intensité de gaz à effet de serre entre l'Accord de Paris et la crise Covid. Cette démarche vise à mieux comprendre comment la répartition des risques de transition dans le système financier peut évoluer dans le temps, afin de mieux modéliser le comportement dynamique du secteur financier et concevoir des politiques idoines (chapitre 5).Enfin, dans une dernière partie, la thèse propose une étude de cas d'une politique radicale de lutte contre les risques de transition : la création d'une "bad bank" climat. Cette institution prendrait les actifs susceptibles d'échouage dans son bilan afin de réduire les risques de transition. Ce chapitre compare cette politique avec les bad banks mises en place lors des crises financières, et propose une ébauche de bad bank climat (chapitre 6).
Fichier principal
Vignette du fichier
TH2023ENPC0044.pdf (46 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04579343 , version 1 (17-05-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04579343 , version 1

Lien texte intégral

Cite

Louis Daumas. The Balance Sheets of IPCC Trajectories : Assessing the Financial Stability Properties of Canonical Mitigation Pathways and Back. Economics and Finance. École des Ponts ParisTech, 2023. English. ⟨NNT : 2023ENPC0044⟩. ⟨tel-04579343⟩
53 View
18 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More