Intrants biologiques et politiques agricoles en Amérique du Sud : entre ruptures et continuités - CIRAD - Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement Access content directly
Journal Articles Perspective Year : 2021

Intrants biologiques et politiques agricoles en Amérique du Sud : entre ruptures et continuités

Abstract

En Amérique du Sud, les politiques publiques s’intéressent de près aux technologies alternatives aux intrants chimiques agricoles (pesticides et engrais). Certains pays sud-américains soutiennent les intrants biologiques, dits aussi biointrants, avec des programmes nationaux incitatifs et la transformation des réglementations. L’Argentine, le Brésil et la Colombie occupent un rôle pilote. Cette promotion des biointrants n’est néanmoins pas pensée dans une optique de rupture avec les modèles industriels de production agricole, dont les États tirent une grande partie de leurs recettes fiscales grâce aux exportations. Ils cherchent plutôt à aménager une coexistence entre intrants chimiques et biologiques dans le cadre d’une transition tournée vers la bioéconomie. La promotion des biointrants rencontre en ce sens les attentes de nombreux agriculteurs sud-américains et celles de l’industrie des intrants agricoles, qui se diversifie depuis une dizaine d’années dans ces technologies. Cette dynamique industrielle vient en partie se heurter à des mouvements d’agriculteurs défendant la production à la ferme des intrants biologiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
Perspective55_Goulet_FR.pdf (463.6 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

cirad-03236896 , version 1 (26-05-2021)

Licence

Attribution

Identifiers

Cite

Frédéric Goulet. Intrants biologiques et politiques agricoles en Amérique du Sud : entre ruptures et continuités. Perspective, 2021, 55, pp.1-4. ⟨10.19182/perspective/36381⟩. ⟨cirad-03236896⟩
186 View
216 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More