Agriculture précolombienne dans le pacifique Colombo-équatorien - Laboratoire Archéologie des Amériques Access content directly
Theses Year : 2023

Pre-Columbian Agriculture in the Colombo-Ecuadorian Pacific Coast

Agriculture précolombienne dans le pacifique Colombo-équatorien

Manuel Alejandro Ariza Pareja
  • Function : Author
  • PersonId : 1382095
  • IdRef : 262850028

Abstract

This research project focuses on the pre-Columbian raised fields of the Equatorial Pacific Coast, which lies between Colombia and Ecuador. In this region, rich in archaeological remains, the different investigations completed since the 1950s have revealed a succession of archaeological cultures that cover the timespan between 1500 BC until AD 1500. However, the information coming from the two countries has hardly ever been integrated into a coherent whole and the research is often restricted to a local perspective. The raised fields were discovered between the 1980s and 1990s in la Laguna de la Ciudad in Ecuador and in the county of Tumaco in Colombia. Since their discovery they have never been examined either thoroughly or as a whole. In this context, the main goal of this dissertation is to establish, from a macro-regional point of view, the influence that the raised fields had on cultural transformations and agricultural evolution during the pre-Columbian period. A vast study of aerial photographs and satellite imagery gives us the first map of the raised fields of the Equatorial Pacific Coast, with 6513 raised fields and 6188 canals identified. The spatial and morphological analysis of those structures through GIS shows the existence of two distinct concentrations, one in Tumaco and another one in la Laguna de la Ciudad. It is possible that these were connected during pre-Columbian times, and that the differences in morphology, size, organisation and orientation are due to environmental factors. A case study of a raised field complex in Tumaco, which included a direct radiocarbon date and a phytolith analysis, confirms the results of the spatial analysis. We can therefore propose that the structures of both concentrations were probably built and used during the same time periods, between 500 BC and AD 350 and between AD 700 and AD 1500. These results, together with exhaustive bibliographical research regarding the South American raised fields and regional archaeology, leads us to suggest several causes for the construction and abandonment of the raised fields during the two time periods. We also propose a new regional chronology that reconceptualizes the Equatorial Pacific Coast as an archaeological region in its own right.
Ce travail de recherche porte sur les champs surélevés précolombiens de la côte pacifique équatoriale, à cheval entre la Colombie et l’Équateur. Dans cette région, riche en vestiges archéologiques, les différents travaux ont mis en évidence depuis les années 1950 une succession de cultures archéologiques qui s’étalent de 1500 av. J.C. jusqu’au XVe siècle. Toutefois, les données provenant des deux pays peinent à être unifiées et les études se cantonnent bien souvent à une vision locale. Des champs surélevés sont découverts à partir des années 1980-1990 à la Laguna de la Ciudad en Équateur et dans le canton de Tumaco en Colombie. Depuis leur découverte, ils n’ont jamais été étudiés de façon exhaustive et comme un ensemble. Dans ce cadre, l’objectif principal de cette thèse est de déterminer, depuis une vision macro-régionale, le rôle que les champs surélevés du Pacifique équatorial ont pu avoir dans les mutations culturelles et l’évolution agricole à la période précolombienne. Une large étude des photographies aériennes et des images satellites offre ici la première carte de distribution des champs surélevés du Pacifique équatorial avec 6513 champs surélevés et 6188 canaux répertoriés. L’analyse spatiale et morphologique des structures à travers le SIG permet de percevoir deux concentrations, l’une à Tumaco et l’autre a la Laguna de la Ciudad, peut-être unies à la période précolombienne, et des différences morphologiques, de taille, d’organisation et d’orientation probablement liées à des facteurs environnementaux. Une étude de cas d’un complexe à Tumaco, avec datation directe et analyse de phytolithes, confirme les données de l’analyse spatiale et permet d’avancer que les structures des deux concentrations pourraient avoir été construites et utilisées aux mêmes périodes, soit entre 500 av. J.-C et 350 ap. J.-C. et entre 700 et 1500 ap. J.-C.. Avec ces analyses et un travail de recherche bibliographique approfondi sur les champs surélevés sud-américains et de l’archéologie régionale, nous proposons différentes causes pour la construction et abandon des champs surélevés aux deux périodes. Nous proposons également une nouvelle périodisation régionale qui permet de concevoir le littoral pacifique équatorial comme une région archéologique.
Fichier principal
Vignette du fichier
ArizaPareja.pdf (171.19 Mo) Télécharger le fichier
Origin Version validated by the jury (STAR)

Dates and versions

tel-04573966 , version 1 (13-05-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04573966 , version 1

Cite

Manuel Alejandro Ariza Pareja. Agriculture précolombienne dans le pacifique Colombo-équatorien. Archéologie et Préhistoire. Université Panthéon-Sorbonne - Paris I, 2023. Français. ⟨NNT : 2023PA01H080⟩. ⟨tel-04573966⟩
33 View
1 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More